Le Mémorandum John Snow : appel à signature

La fin de la Covid : est-ce à portée de main ? Le débat fait rage et les initiatives se multiplient (endcoronavirus.org aux USA, Independent Sage en GB, Université d’Otago en Nouvelle-Zélande…). En résumé, après l’échec de l’immunité collective style Trump, Bolsonaro ou Tegrell, deux stratégies s’opposent : la méthode plutôt douce des pays européens avec un effort mesuré à mener pendant un temps probablement long (mois, années) vs la méthode « Zéro Covid » associant confinement général ou local strict mais de courte durée, et poursuite implacable des cas résiduels, style Asie-Océanie (test, trace, isolate, support). Un mémorandum en appui à la seconde stratégie a été publié il y a 5 mois dans le Lancet (2020, Oct 14). Il a été signé par de très nombreuses personnalités scientifiques et si vous y adhérez, vous pouvez le signer sur : https://www.johnsnowmemo.com/

En voici la conclusion en français

« Une fois de plus, nous sommes confrontés à une augmentation rapide du nombre de cas de Covid-19 dans une grande partie de l’Europe, aux États-Unis et dans de nombreux autres pays à travers le monde. Il est essentiel d’agir de manière décisive et urgente. Des mesures efficaces qui suppriment et contrôlent la transmission doivent être mises en œuvre à grande échelle […]. Des restrictions continues seront probablement nécessaires à court terme, afin de réduire la transmission et de corriger les systèmes inefficaces d’intervention en cas de pandémie, afin d’éviter de futurs blocages. Le but de ces restrictions est de réduire efficacement les infections par le Sars-CoV-2 à de faibles niveaux, ce qui permettra la détection rapide des flambées localisées et une réponse rapide grâce à des systèmes efficaces et complets de recherche, de test, de traçabilité, d’isolement et de soutien afin que la vie puisse revenir à la normale sans avoir besoin de restrictions généralisées. […] Le Japon, le Vietnam et la Nouvelle-Zélande, pour n’en nommer que quelques pays, ont montré que des interventions robustes en matière de santé publique peuvent contrôler la transmission, ce qui permet à la vie de revenir à la quasi-normale, et il existe de nombreuses réussites de ce genre. Les preuves sont très claires : le contrôle de la propagation communautaire du Covid-19 est le meilleur moyen de protéger nos sociétés et nos économies jusqu’à ce que des vaccins et des thérapeutiques sûrs et efficaces arrivent dans les mois à venir. Nous ne pouvons pas nous permettre des distractions qui sapent une réponse efficace ; il est essentiel que nous agissions d’urgence sur la base des éléments de preuve. »