L’Anap cartographie l’activité de stérilisation des dispositifs médicaux en France

(Communiqué) Plus d’un millier de sites ont recours à l’activité de stérilisation en France dont 716 la réalisent par leur propre pharmacie à usage intérieur (PUI) et seulement 60 la sous-traitent à un acteur industriel, selon le panorama de la stérilisation mis en ligne par l’Agence nationale d’appui à la performance des établissements de santé et médicosociaux (Anap).

L’Anap publie un état des lieux exhaustif de l’activité de stérilisation de l’ensemble des établissements de santé en métropole et en outre-mer. Il recense au 31 décembre 2017 tous les établissements publics et privés ayant recours à une activité de stérilisation.

Ce travail a été mené en collaboration avec l’ensemble des agences régionales de santé (ARS) et de leurs pharmaciens inspecteurs, avec les pharmaciens d’établissements, et les industriels.

« La stérilisation tient une place de première importance dans la performance des établissements de santé en contribuant pleinement à la qualité de la prise en charge des patients. Compte tenu de ces enjeux et des évolutions de l’organisation territoriale des établissements, cet état des lieux s’adresse à tous les établissements désireux de connaître les modalités de recours à la stérilisation sur un territoire donné, aux ARS et instances institutionnelles », indique l’Anap.

L’exploitation de ces données permet de dresser un panorama de l’activité de stérilisation en France sous la forme :

  • d’une cartographie interactive des sites ayant recours à une activité de stérilisation
  • d’une publication des chiffres clés, au niveau national et par région.

En France, 1 075 sites ont recours à une activité de stérilisation. 716 réalisent cette activité par leur propre PUI (301 établissements publics/55 établissements de santé privés d’intérêt collectif [Espic]/360 privés à but lucratif) et 224 la font faire par la PUI d’un autre établissement (156/31/37). Il a été recensé 163 PUI réalisant la sous-traitance pour un autre établissement (108/7/48).

Les industriels réalisent cette activité de stérilisation pour 60 établissements (15/23/22) avec quatre acteurs industriels. Dans 75 cas, elle est réalisée par un groupement de coopération sanitaire (GCS) (45/5/25), avec 21 GCS (dont 11 de droit public et 10 de droit privé).

Cette répartition est donnée région par région. On note qu’en Bourgogne-Franche-Comté, Bretagne et Corse, aucun établissement ne fait faire sa stérilisation par un industriel. L’Île-de-France est la région où la sous-traitance vers un industriel est la plus importante en nombre de sites y ayant recours (17). Les industriels ne sont présents ni dans les départements d’outre-mer, ni dans les collectivités d’outre-mer.

Avec la carte interactive, il est possible de trouver pour un établissement donné comment est réalisée sa stérilisation, sur site ou ailleurs, et par quel établissement ou GCS. Pour les industriels, le nom n’est pas précisé.

https://www.techopital.com/l-anap-cartographie-l-activite-de-sterilisation-des-dispositifs-medicaux-en-france-NS_3518.html