Près de 2 personnes sur 3 ont renoncé à se soigner pendant le premier confinement

Les premiers résultats de l’enquête montrent que 60% des personnes interrogées disent ne pas avoir réalisé à leur initiative, pendant le premier confinement, au moins un soin dont elles avaient besoin. Parmi les personnes qui n’ont pas consulté de médecin généraliste pendant le 1er confinement malgré un besoin, une nette majorité (68%) dit avoir consulté à l’issue du premier confinement. Il ressort de cette étude un renoncement « définitif » assez faible (entre 2% et 7% selon le type de besoin de soins). La plupart des personnes qui n’ont toujours pas réalisé la consultation ou l’acte au moment de l’enquête gardent l’intention de le faire. Étude réalisée par l’observatoire des non-recours aux droits et services (Odenore), dispositif de recherche du laboratoire de sciences sociales Pacte du CNRS et de l’université Grenoble-Alpes, et l’Assurance maladie.

https://odenore.msh-alpes.fr/documents/premiers_resultats_de_lenquete_du_brs_covid_-_decembre_2020_-_vd_1.pdf