ABRI  : maîtrise d’une épidémie et analyse des voies de transmission

2015 Acinetobacter baumannii Épidémie Transmission air Transmission contact Transmission croisée

Résumé

Description d’une épidémie à Acinetobacter baumannii résistant à l’imipénème (ABRI), qui a diffusé dans cinq unités, suite à un défaut de dépistage d’un patient rapatrié. Méthode. Les souches d’ABRI ont été isolées à partir de prélèvements cliniques et de dépistage. Les investigations ont comporté l’étude spatiotemporelle détaillée du parcours des patients, de leurs visiteurs, du personnel soignant et du matériel commun. La comparaison des souches en utilisant la méthode de REP-PCR (Diversilab®, bioMérieux). Résultats. En quatre mois, neuf patients positifs à ABRI (sept infections, deux colonisations) ont été retrouvés. L’apparition des cas s’est faite en deux temps ; une phase épidémique aiguë et une phase de résurgence avec cas sporadiques. La technique de la REP-PCR a confirmé de façon très précoce la clonalité des neuf souches, corroborée a posteriori par l’enquête approfondie de l’équipe opérationnelle d’hygiène par la mise en évidence de différents vecteurs de transmission. Les mesures de prévention et de sensibilisation mises en place ont été adaptées et réévaluées au cours de l’épidémie (sectorisation, personnel dédié, bionettoyage renforcé…). Conclusion. La multiplicité des vecteurs de transmission et la persistance bactérienne environnementale nécessitent la mise en place précoce et appropriée des mesures de prévention et de sensibilisation du personnel afin de maîtriser une épidémie et ses cas résurgents. cfondrinier@gmail.com

En savoir plus

Se connecter
S'abonner