Analyse globale des risques liés à la gestion des excreta

Auteurs: Danielle Vélardo 1, Nadia Aguini 2, Yvan Bellanger 3, Bertrand Gachot 4


Affiliations :

  • 1 - Cadre coordonnateur hygiéniste – EOH-Clin – Gustave Roussy – 114, rue Édouard Vaillant – 94805 Villejuif cedex
  • 2 - Gestionnaire des risques et coordonnateur des risques associés aux soins, direction qualité et performance
  • 3 - Responsable fluide, plomberie et ventilation, service travaux et infrastructures techniques (STEIT)
  • 4 - Infectiologue et président de l’EOH/Clin, département des soins aigus et des pathologies infectieuses

Auteur principal : Danielle Vélardo - Cadre coordonnateur hygiéniste – EOH-Clin – Gustave Roussy – 114, rue Édouard Vaillant – 94805 Villejuif cedex - Email : danielle.velardo@gustaveroussy.fr

Résumé

L’objectif de notre travail a été de mettre en place des actions concrètes en gestion des excreta, dans le cadre de la prévention de la transmission croisée des agents infectieux, en utilisant l’analyse globale des risques (AGR). Matériel et Méthodes. Une cartographie de 90 situations dangereuses a été élaborée. Chaque situation a été classée par niveau de priorité et analysée, chaque analyse constituant un scénario. Les scénarios ont été hiérarchisés en fonction de leur criticité. Résultats. Les trois phases principales de notre système ont permis de dégager 49 situations prioritaires, qui ont généré 395 scénarios analysés. Ceux-ci ont été classés pour 34 % d’entre eux en criticité 1, pour 65 % d’entre eux en criticité 2 et pour 1 % d’entre eux en criticité 3. Ces derniers concernaient des dangers liés au facteur humain, au matériel et aux risques professionnels. 24 actions de réduction des risques ont été proposées et planifiées (62 % sont finalisées). Dans la cartographie des risques résiduels, les risques de criticité 3 ont été supprimés pour certains et les autres (3 %) ont été réduits à une criticité 2, pour lesquels 9 paramètres de sécurité ou de surveillance ont été créés. Le bilan financier par phase de processus a montré un traitement économique du risque. Conclusion. L’AGR appliquée à la gestion des excreta a permis : de dégager les mesures phare au niveau des points critiques de notre système, de s’intéresser à la mise en route de broyeurs et à l’installation d’une station d’épuration.

2017 Cartographie à priori des risques Evaluation de processus excreta Gestion du risque Hygiène hospitalière Risque infectieux Sécurité

En savoir plus

Se connecter
S'abonner