Antisepsie et antiseptiques : émergence et précurseurs modernes

Auteurs: Jean Freney 1


Affiliations :

  • 1 - Université Claude Bernard Lyon 1 – Faculté de médecine et pharmacie Rockefeller – 8 avenue Rockefeller –  69008 Lyon – France

Auteur principal : Pr ém. - Jean Freney - Université Claude Bernard Lyon 1 – Faculté de médecine et pharmacie Rockefeller – 8 avenue Rockefeller –  69008 Lyon – France - Email : freney.jean@gmail.com

Résumé

Le développement de l’antisepsie a constitué une contribution majeure à la maîtrise des risques infectieux. Il a bénéficié du travail de précurseurs universellement connus tels que Ignàc Fülop Semmelweis, Oliver Wendell Holmes ou Joseph Lister, tandis que d’autres sont devenus des noms « presque » communs comme Lugol, Labarraque, Dakin, Credé, etc. Ils ont participé de façon magistrale à cette belle histoire de la prévention des maladies infectieuses. On peut citer également l’Écossais John Pringle, qui a utilisé pour la première fois au milieu du XVIIIe siècle le mot « antiseptique », mais aussi Herman Shelanski, le génial concepteur de la polyvinylpyrrolidone-iodée, le Britannique William Griffiths et le Suisse Didier Pittet, les deux artisans de la mise au point et de l’utilisation généralisée des solutés hydroalcooliques pour le lavage des mains, qui ont économisé plusieurs millions de vies humaines ces deux dernières décennies. Cette histoire a également été le témoin de drames, comme celui du « talc Morhange » en France en 1972 au cours duquel une quarantaine de nouveau-nés décédèrent. Cet article présente les grandes étapes de cette histoire de l’antisepsie depuis les temps anciens jusqu’à aujourd’hui.

2018 Amélioration continue de la Qualité Antisepsie Antiseptique Gestion du risque Infection associée aux Soins

En savoir plus

Se connecter
S'abonner