Apport de l’informatique hospitalière à la gestion d’une épidémie d’entérobactéries porteuses de carbapénémase

Résumé

Introduction. La détection tardive d'un patient porteur d'une bactérie hautement résistante (BHR) expose à des cas secondaires et à la gestion d'une liste de patients contacts parfois importante, souvent rentrés à domicile. Il est essentiel de tenir à jour des listes exhaustives, car en cas de réadmission, la précocité de leur repérage est importante pour la mise en place des bonnes pratiques. Dans cette situation, l'apport de l'informatique peut être décisif. Méthode. Confrontés à des cas groupés en janvier 2011, des programmes informatiques ont été créés dans les logiciels de gestion des patients, qui permettent à l'équipe opérationnelle d'hygiène (EOH) d'être autonome dans la gestion des listings des patients porteurs avérés et contacts. À partir d'avril, la réadmission d'un patient créait l'apparition d'une fenêtre intrusive sur l'ordinateur de l'infirmière, à laquelle a été ajouté en juin l'envoi d'un e-mail automatique à l'EOH. Résultats. Les cas avérés étaient au nombre de six. Les patients contacts rentrés chez eux étaient 117. Entre avril et décembre 2011, 31 ont été réhospitalisés, dont 2 porteurs avérés. Après mise en place de la fenêtre intrusive, l'EOH intervenait lors de la réadmission d'un patient contact en 10 heures (médiane) [25e percentile : 4 heures, 75e percentile : 84 heures]. L'e-mail automatique a réduit ce délai à 45 minutes [10 minutes ; 2 heures]. Sur ces 29 patients contacts, 1 s'est révélé positif. Conclusion. La mise en place des alertes informatisées a permis une meilleure réactivité des équipes et de l'EOH lors de la réadmission de cas porteurs de BHR ou de patients contacts.

2013 Alerte sanitaire Bactérie Hautement Résistante Emergente Épidémie Hôpital Système d'information

En savoir plus

Se connecter
S'abonner