Audit des pratiques d’hygiène autour de la réalisation d’échographies endovaginales en gynécologie-obstétrique

Auteurs: Amandine Gehin 1, Angélique Savall 1, Clémentine Bonnet 2, Céline Chauleur 3, Bruno Pozzetto 4, Philippe Berthelot 5, 4


Affiliations :

  • 1 - Département de médecine générale, faculté de médecine Jacques Lisfranc, université Jean Monnet, Saint-Étienne
  • 2 - Unité de gestion du risque infectieux, service d’infectiologie, centre hospitalier universitaire - CHU – Hôpital Nord – Bâtiment A – 42055 Saint-Étienne Cedex 2
  • 3 - Service de gynécologie-obstétrique, CHU, Saint-Étienne
  • 4 - Service des agents infectieux et d’hygiène, CHU, Saint-Étienne
  • 5 - Unité de gestion du risque infectieux – service d’infectiologie – centre hospitalier universitaire - CHU – Hôpital Nord – Bâtiment A – 42055 Saint-Étienne Cedex 2

Auteur principal : Pr - Philippe Berthelot - Unité de gestion du risque infectieux – service d’infectiologie – centre hospitalier universitaire - CHU – Hôpital Nord – Bâtiment A – 42055 Saint-Étienne Cedex 2 - Email : philippe.berthelot@chu-st-etienne.fr

2018 Désinfection Echographie Exploration instrumentale Hygiène manuelle Transmission croisée Voie vaginale

Résumé

Introduction. La désinfection des sondes d’échographies endovaginales (SEV) a fait l’objet d’études récentes questionnant sur le risque de transmission nosocomiale de micro-organismes et sur les modalités de désinfection du matériel. Nous présentons les résultats d’un audit sur deux périodes des pratiques d’hygiène autour de la réalisation d’échographies endovaginales (EEV) en gynécologie-obstétrique au sein du centre hospitalier universitaire de Saint-Étienne. Matériel et méthodes. Une grille d’audit chronologique a permis d’analyser les pratiques à partir des référentiels français, et de comparer douze critères concernant la désinfection des SEV entre les deux périodes sur les secteurs de procréation médicalement assistée (PMA), urgences et consultations. Plusieurs informations ont été dispensées entre ces deux tours d’audit. Résultats. Lors du second tour d’audit, il y a eu des améliorations statistiquement significatives concernant : l’hygiène des mains après EEV, la conformité de la désinfection du matériel, le retrait du gel avant passage de la lingette, et la conformité du retrait de la gaine de protection. En revanche, il n’y a pas eu de changement des pratiques concernant : l’hygiène des mains avant EEV, l’usage des gants, l’évaluation globale de l’hygiène des mains, et la mise en place du gel sans contact avec la sonde. L’audit de structure a montré une conformité du matériel utilisé. Conclusion. Malgré la persistance de difficultés à appliquer strictement les mesures d’hygiène liées aux EEV, notamment dans le cadre de la PMA et des urgences, cet audit a montré une amélioration significative du suivi des recommandations, concernant notamment l’hygiène des mains et la conformité du retrait de la gaine.

En savoir plus

Se connecter
S'abonner