Cartographie Heatmap des pratiques d’hygiène au CHU de Montpellier : de l’évaluation des pratiques à l’indicateur qualité

Heat mapping hygiene practices in the Montpellier teaching hospital: from practice assessment to quality indicators

Auteurs: Valérie Alarcon 1, Delphine Grau 2, Pauline Rocle 2, Sophie Baranovsky 2, Sara Romano-Bertrand 2, Estelle Jumas-Bilak 2, Sylvie Parer 2


Affiliations :

  • 1 - Département d’hygiène hospitalière – Centre hospitalier universitaire (CHU) de Montpellier – Montpellier – France
  • 2 - Département d’hygiène hospitalière – Hydrosciences Montpellier – IRD – CNRS – Univ Montpellier – CHU de Montpellier – Hôpital Saint Éloi – 80 avenue Augustin Fliche – 34295 Montpellier cedex 5 – France

Auteur principal : Sylvie Parer - Département d’hygiène hospitalière – Hydrosciences Montpellier – IRD – CNRS – Univ Montpellier – CHU de Montpellier – Hôpital Saint Éloi – 80 avenue Augustin Fliche – 34295 Montpellier cedex 5 – France - Email : sylparer@wanadoo.fr

Résumé

Un outil d’évaluation, permettant d’identifier le risque infectieux encouru par les patients exposés aux différentes pratiques de soins et de hiérarchiser les actions correctives à mener, a été créé et utilisé dans notre CHU. Méthode. Le respect des bonnes pratiques d’hygiène a été évalué par audits d’observation directe pour différents items, avec des grilles standardisées. La gravité pour le patient des conséquences de la non-conformité a été cotée a priori par l’hygiéniste. Les fréquences de non-conformité ont été recueillies lors des audits. La criticité (gravité x fréquence) ainsi observée a été présentée sur une carte des risques ou « heatmap »Résultats. Depuis 2014, ce programme a été déployé dans toutes les unités d’hospitalisation de chirurgie et de médecine du CHU. Les pratiques relatives aux soins complexes étaient généralement maîtrisées mais les précautions standard étaient peu respectées. Un diagnostic « hygiène » a été établi à partir des tableaux de criticité et les résultats rapidement restitués aux unités concernées. Des réajustements immédiats ont été mis en place suite à une formation ciblée sur les points critiques ou non acceptables. Les résultats par spécialité ainsi qu’à l’échelle de l’établissement ont également été obtenus, ce qui a permis de disposer d’un indicateur de l’application des bonnes pratiques d’hygiène à l’échelle du CHU et de déceler les critères pour lesquels mener prioritairement des actions d’amélioration. Conclusion. Cet outil, simple à déployer et à analyser, paraît utilisable dans tout établissement de santé. Il constitue une aide pour choisir les actions d’amélioration prioritaires. Les résultats obtenus pourraient constituer un indicateur qualité.

2019 Audit clinique Evaluation des pratiques professionnelles Gestion du risque Hygiène hospitalière Indicateur Qualité Risque infectieux

Summary

An assessment tool was tested in our teaching hospital. It aimed to identify infectious risks incurred by patients exposed to various care practises and prioritise the corrective measures to be implemented. Methods. The observance of good hygiene practices was assessed by direct observation audits with standardised evaluation grids covering several items. The severity of non-observance consequences for the patient was graded a priori by the infection control nurse. The frequency of non-observance was registered during the audits. The criticality (severity x frequency) thus observed was represented on a risk map or “heat map”Results. This programme was implemented in all the surgical and medical wards of our teaching hospital as from 2014. Practices concerning complex care were generally under control but standard precautions were poorly observed. A “hygiene” diagnosis was established, based on the criticality tables and the results fed back to the relevant wards. Immediate readjustments were made following a training session targeting the critical or non-acceptable points. This assessment also yielded results by specialty and by facility which provided us with an indicator of good hygiene practices throughout the hospital and helped prioritise measures to undertake. Conclusions. Easy to implement and analyse, this tool seems usable by all healthcare facilities. It helps determine which corrective measures should be implemented first and its results could constitute a quality indicator.

Assessment of professional practices Clinical audit Hospital hygiene Infectious risk Quality indicator Risk management

En savoir plus

Se connecter
S'abonner