Cas-contact de tuberculose à l’hôpital : efficacité de la prise en charge

2014 Diagnostic Hôpital Personnel de Santé Prévention des infections Transmission contact Tuberculose

Résumé

Le suivi des cas contact d’un sujet bacillifère est primordial dans la lutte contre la tuberculose au niveau individuel et collectif. L’objectif de cette étude était d’évaluer l’efficacité des moyens utilisés, pour informer un cas contact de la nécessité d’un suivi, par le calcul des taux de suivi et de leur conformité aux recommandations de 2006 du Conseil supérieur d’hygiène publique de France. Méthode. Les patients inclus dans l’étude sont ceux définis par l’équipe opérationnelle d’hygiène hospitalière, comme cas contact lors de deux épisodes ayant impliqué des soignants atteints de tuberculose. Les données étaient issues du centre hospitalier universitaire (CHU) pour les patients suivis au CHU et pour les autres d’un questionnaire téléphonique. Résultats. La population était de 122 cas contact, dont vingt-six (21,3 %) patients suivis au chu, douze (9,8 %) par leur médecin traitant et cinq (4,1 %) par un autre médecin, avec des taux de conformité du suivi respectifs de 100 %, 8 % et 0 %. Le taux de suivi global était de 35,2 % et de conformité globale de 71,0 %. Sur 25 tests interférons réalisés, quatre étaient positifs. Conclusion. Bien qu’aucune tuberculose active n’ait été déclarée, il est impossible d’affirmer qu’il n’y a pas eu de contamination nosocomiale, d’autant que quatre tests interférons sont positifs en l’absence d’autres expositions connues que l’exposition hospitalière. La prévention de la tuberculose ne peut être efficace sans un suivi complet des cas contact lors d’un épisode tuberculeux en milieu hospitalier.

En savoir plus

Se connecter
S'abonner