Comparaison des facteurs de risque et pronostic des pneumopathies nosocomiales précoces et tardives acquises en réanimation

Résumé

L'objectif était de comparer les facteurs de risque et les facteurs pronostiques des pneumopathies nosocomiales précoces et tardives acquises en réanimation. Des données de surveillance ont été recueillies prospectivement dans onze services de réanimation de Lyon entre 1995 et 2002. Une régression logistique stratifiée sur l’âge a comparé les facteurs de risque des pneumopathies précoces et tardives. Les risques relatifs de décès après la survenue de la pneumopathie ont été évalués par un modèle de Cox. Parmi les 7236 patients inclus, 356 pneumopathies nosocomiales précoces et 590 tardives ont été diagnostiquées. Chez les patients de moins de 60 ans, les facteurs de risque de pneumopathie tardive par rapport à une pneumopathie précoce étaient un IGS II élevé, l’existence d’une infection à l’admission et la survenue d’une autre infection nosocomiale avant la pneumopathie. Chez les plus de 60 ans, le facteur de risque de pneumopathie précoce était le type de réanimation chirurgicale, et les facteurs de risque de pneumopathie tardive étaient l’existence d’une infection à l’admission et la survenue d’une autre infection nosocomiale avant la pneumopathie. La survenue d’une pneumopathie précoce par rapport à une tardive est un risque indépendant de mortalité. La différence des facteurs de risque selon le type de pneumopathie devrait aider les cliniciens à faire un diagnostic précoce et confirme l’existence de deux pathologies distinctes.

2006 Diagnostic Épidémiologie Facteur de Risque Infection associée aux Soins Intubation Pneumonie Respirateur artificiel Soins intensifs

En savoir plus

Se connecter
S'abonner