Concepts pour la réalisation d’un bloc opératoire adapté aux besoins actuels. L’expérience d’un architecte programmiste hospitalier. Partie I – Un exemple concret : la restructuration du bloc opératoire de l’hôpital Robert Debré au CHU de Reims

Résumé

Actuellement, la conception des locaux d’un bloc opératoire doit prendre en compte la prévention du risque infectieux, la sécurité des patients, le développement de la chirurgie ambulatoire et l’évolution des techniques. Cet article décrit l’évolution du projet de restructuration du bloc opératoire de l’hôpital Robert-Debré de Reims (France). L’analyse des dysfonctionnements de l’ancien bloc, à double circuit, effectuée en partenariat avec ses utilisateurs, a conduit à choisir un simple circuit. Les salles déopération, disposées en périphérie et réparties en modules de trois à quatre salles, assurent la notion de bloc à ouvert à sur une grande circulation centrale et permettent une souplesse de fonctionnement et une fluidité des trafics internes. Chaque module comporte des espaces communs : lavage des mains et préparation des patients. Le centre du projet est occupé par les fonctions partagées (espace de rangement, imagerie per-opératoire, coordination, comptes-rendus opératoires, ménage et décontamination). Ce type de circuit simplifié demande une discipline stricte mais évite les pertes de temps et facilite la vision d’ensemble.

2001 Architecture Bloc opératoire Retour d'expérience

En savoir plus

Se connecter
S'abonner