Contamination d’endoscopes par des champignons filamenteux : le séchage en cause au centre hospitalier du Sud Seine-et-Marne

Endoscope contamination by filamentous fungi in a French regional hospital: possible connection with drying procedures

Auteurs: Sandrine Biangoma 1, Catherine Metais 2, Christine Serradeill 2, Manuela Thierry 2, Mathilde Louis 3, Patrick Blouin 4, Martine Marteau 2


Affiliations :

  • 1 - Responsable de l’équipe opérationnelle d’hygiène – CH Sud Seine-et-Marne – 55 boulevard du Maréchal Joffre – 77300 Fontainebleau – France
  • 2 - Équipe opérationnelle d’hygiène (EOH) – Centre hospitalier Sud 77 (Fontainebleau – Montereau-Fault-Yonne – Nemours) – France
  • 3 - Laboratoire de biologie – Centre hospitalier Sud 77 (Fontainebleau – Montereau-Fault-Yonne – Nemours) – France
  • 4 - Comité de lutte contre les infections nosocomiales (Clin) – Centre hospitalier Sud 77 (Fontainebleau – Montereau-Fault-Yonne – Nemours) – France

Auteur principal : Dr - Sandrine Biangoma - Responsable de l’équipe opérationnelle d’hygiène – CH Sud Seine-et-Marne – 55 boulevard du Maréchal Joffre – 77300 Fontainebleau – France - Email : s.biangoma@ch-sud77.fr

Résumé

Objectif. Cette étude expose la démarche d’analyse des causes ayant permis d’identifier la (les) source(s) de contamination responsable(s) de non-conformités des endoscopes digestifs. Matériel et méthodes. L’entretien des endoscopes est réalisé manuellement par du personnel formé. Ils sont prélevés au minimum une fois par an et systématiquement après maintenance. Résultats. Entre septembre 2016 et septembre 2017, nous avons relevé dans le cadre du programme de surveillance des endoscopes, la présence de champignons filamenteux (micro-organisme indicateur), sur 5 coloscopes et 4 gastroscopes. Cinq paramètres ont été étudiés : l’endoscope, le prélèvement, le traitement de l’endoscope, l’environnement et la maintenance, le stockage après traitement de l’appareil. Une enquête environnementale a exploré les paramètres suivants : contamination environnementale, tubulures de module de désinfection, contamination du dispositif de séchage (DS), contamination du réseau d’air médical. L’hypothèse de la contamination par le DS a été confirmée par la remise en conformité des prélèvements microbiologiques survenue après son remplacement. Conclusion. Notre étude souligne l’intérêt de prendre en compte les modalités de l’étape de séchage dans l’analyse des causes d’une contamination d’endoscopes.

2019 Amélioration de la Qualité Désinfection des endoscopes Endoscope

Summary

Objectives. This article details the analytic process used to identify the source of digestive endoscope contamination making them unfit for use. Material and methods. The maintenance of endoscopes is conducted manually by trained staff. The devices are systematically swabbed at least once a year, after maintenance. Results. The endoscope monitoring programme implemented between September 2016 and September 2017 enabled us to detect the presence of filamentous fungi (indicative micro-organisms) on 5 coloscopes and 4 gastroscopes. The five following parameters were studied: the endoscopes, the sampling process, endoscope processing, environment and maintenance, storage after device processing. An environmental survey explored the following parameters: environmental contamination, tubing of disinfection modules, contamination of drying device (DD), contamination of the medical air network. The hypothesis of drying-device contamination was confirmed by the return to normal of the microbiological samples collected after replacement of said device. Conclusions. Our study stresses the advantage of taking the details of the drying process into account when looking for the causes of endoscope contamination.

Endoscope disinfection Microbiological analysis Quality continuous improvement

En savoir plus

Se connecter
S'abonner