Dossier : Communication & formation – Infox : le défi des médias sociaux et du web

Fake news: social media and web’s challenge

Auteurs: Caroline Bervas 1, Pierre Parneix 1


Affiliations :

  • 1 - Centre d’appui pour la prévention des infections associées aux soins Nouvelle-Aquitaine – Centre hospitalier universitaire – Place Amélie-Raba-Léon – 33076 Bordeaux Cedex – France

Auteur principal : Caroline Bervas - Centre d’appui pour la prévention des infections associées aux soins Nouvelle-Aquitaine – Centre hospitalier universitaire – Place Amélie-Raba-Léon – 33076 Bordeaux Cedex – France - Email : caroline.bervas@chu-bordeaux.fr

Résumé

La notion de fake news (infox en français) émerge dans les années 2010 et commence à être connue du grand public en 2016 lors de la campagne présidentielle américaine. Depuis, le champ de la prévention des infections en France a connu son lot d’infox, notamment sur la vaccination et l’hygiène des mains par friction hydro-alcoolique. À partir de 2020, leur nombre explose en parallèle de la pandémie de coronavirus responsable de la Covid-19 (coronavirus infectious disease 2019), impactant de plein fouet la communauté des spécialistes de la prévention et du contrôle des infections et leur travail au quotidien. Depuis 20 ans, les mutations de la presse et l’avènement des médias sociaux ont changé la façon dont le public reçoit, partage et fait sienne l’information. Les réseaux sociaux, tels Twitter, Facebook ou YouTube, mais aussi les plateformes web sont au cœur de la diffusion des infox car leur simplicité et leur gratuité d’accès favorisent le flot d’informations, mais aussi parce que leur mode de fonctionnement est basé sur des algorithmes dont la mission principale est de faire circuler les contenus les plus appréciés, sans juger de leur véracité. Or la désinformation massive peut avoir de lourdes conséquences, politiques, sociales et économiques, mais également sanitaires. Des actions sont déjà mises en place pour contrer la diffusion de ces infox mais il est nécessaire d’aller plus loin en développant notamment la responsabilisation individuelle et celles des médias, ainsi que l’adoption de stratégies de communication appropriées par la communauté scientifique, dont les experts de la prévention du risque infectieux.

2020 Prévention des infections

Summary

The notion of fake news emerges in the 2010s and begins to be known by the global audience starting from 2016 during the American presidential campaign. Since then, the field of infection prevention and control in France has seen its share of infox, covering more specifically the areas of vaccination and hand hygiene by hydro-alcoholic rubbing. From 2020, their number explodes in parallel with the Sars-CoV-2 pandemic having a strong impact on the community of infection prevention and control specialists and their daily work. Over the past 20 years, changes in the press and the advent of social media have modified the way the public receives, shares and adheres to information. Social networks such as Twitter, Facebook, YouTube … but also web platforms are at the heart of the distribution of fake news thanks to their simplicity and free access favoring the flow of information but also thanks to their operating mode based on algorithms whose main mission is to circulate the most popular content, without judging its veracity. However, this massive disinformation can have serious political, social, economic and also health consequences. Actions have already been put in place to counter the dissemination of these fake news, but it is necessary to go further by developing in particular individual accountability, that of the media as well as the adoption of appropriate communication strategies by the scientific community and the experts of infection control.

Disinformation Fake news Infection prevention Media

En savoir plus

Se connecter
S'abonner