Évaluation de la qualité de l’entretien des endoscopes digestifs

Résumé

Position du problème. L'entretien des endoscopes est bien réglé, mais il n'en reste pas moins complexe. Les contrôles microbiologiques sont les seuls moyens de contrôle de l'efficacité des procédures de nettoyage et désinfection'; leur mise en place en 2009 au centre hospitalier de Blois a permis d'identifier quatre endoscopes contaminés. Ces résultats nous ont amenés à réfléchir sur les facteurs responsables et un audit par observation des pratiques des étapes de traitement de l'endoscope a été réalisé en 2010. Méthodes. Cinq infirmières (quinze observations) ont été auditées sur les étapes de prétraitement (étape 1), d'écouvillonnage - brossage (étape 2) et de séchage de l'endoscope. L'expérience de l'infirmière (Résultats. L'audit a révélé un certain nombre de non-conformités': hygiène des mains non réalisée (7/15) à l'étape 2, mauvaise dilution du détergent (5/15), non-vérification de l'écouvillon (9/15), pas d'insufflation d'air dans les canaux (9/15), acheminement non correct (6/15). Le lieu, de même que l'ancienneté de l'infirmière, ne semblait pas influer sur les résultats (p Conclusions. Une organisation rigoureuse et contrôlée du service d'endoscopie en relation avec tous les partenaires impliqués dans le processus d'entretien des divers matériels est indispensable à l'obtention et au maintien d'une qualité et d'une sécurité optimale des soins.

2012 Désinfection Endoscope Evaluation de la qualité des soins

En savoir plus

Se connecter
S'abonner