Évolution des grippes nosocomiales en gériatrie entre 2012 et 2016 au centre hospitalier universitaire de Saint-Étienne

Auteurs: Corinne Gocko 1, Julie Gagnaire 1, Sylvie Pillet 2, Thomas Celarier 3, Maria Turco 1, Christine Barralon 1, Ghislaine Courbon 4, Bruno Pozzetto 2, Philippe Berthelot 1, 2


Affiliations :

  • 1 - Unité de gestion du risque infectieux – Service d’infectiologie – CHU de Saint-Étienne – 42055 Saint-Étienne Cedex 02
  • 2 - Service des agents infectieux et d’hygiène – Centre hospitalier universitaire (CHU) de Saint-Étienne
  • 3 - Service de gériatrie – Centre hospitalier universitaire (CHU) de Saint-Étienne
  • 4 - Direction des soins – Centre hospitalier universitaire (CHU) de Saint-Étienne

Auteur principal : Corinne Gocko - Unité de gestion du risque infectieux – Service d’infectiologie – CHU de Saint-Étienne – 42055 Saint-Étienne Cedex 02 - Email : hygiene.hospitaliere.hn@chu-st-etienne.fr

Résumé

Objectifs. Décrire l’évolution du nombre de cas de grippe nosocomiale en gériatrie au CHU de Saint-Étienne entre 2012 et 2016 et la mettre en parallèle avec les mesures de contrôle mises en œuvre. Matériels et méthodes. Depuis 2012, un programme multifacette de gestion des épidémies de grippe a été mis en œuvre au sein de cet établissement. Il inclut, en complément des mesures classiques de prise en charge des patients grippés, la systématisation du port de masque par les personnels de santé et les visiteurs pendant la période épidémique, des campagnes de sensibilisation aux mesures barrières, à la vaccination, et la mise à disposition de vaccins antigrippaux dans les services. Un fichier informatique des diagnostics de grippe est envoyé quotidiennement par les virologues à l’unité de gestion du risque infectieux. Le caractère nosocomial ou communautaire est établi par l’équipe opérationnelle d’hygiène en lien avec les services cliniques. Il est vérifié que les patients sont bien placés en précautions complémentaires gouttelettes ou air selon le type de soin réalisé. Les données sont colligées dans un fichier Excel®Résultats. Au sein du secteur gériatrique, 35 cas de grippe nosocomiale ont été recensés en 2012 (9 en court et moyen séjours et 26 en long séjour), 7 cas en 2013, 11 cas en 2014, 11 cas en 2015 et 3 cas en 2016, tous en court et moyen séjours. Une baisse du nombre de cas de grippe nosocomiale a été observée au fil des 5 ans en gériatrie (p < 0,001 par un test du χ2 de tendance) ; elle a été surtout patente en long séjour à la fin de la première année. Conclusion. La stratégie multifacette qui a été déployée a permis de mobiliser les différents intervenants autour d’une meilleure gestion de la grippe en gériatrie. Elle a certainement participé à la réduction des cas de grippe nosocomiale en long séjour.

2018 Diagnostic Gériatrie Grippe Infection associée aux Soins Précautions complémentaires Test rapide (microbiologie)

En savoir plus

Se connecter
S'abonner