Existe-t-il un risque minimum en chirurgie ?

Résumé

La surveillance en incidence des infections du site opératoire (ISO) au sein du réseau ISO Sud-Est bénéficie d’une m’thodologie nationale standardisée. Ce travail a porté sur les différents facteurs de risque collectés afin d’étudier une population homogène de patients à risque minimal d’ISO. Méthodes : Régression logistique concernant les 114 966 patients de la base de donnés du réseau ISO SUD-EST 1995-2000. Résultats : L’analyse multivariée a permis de d’finir un profil du patient à risque minimal : âge inférieur à 60 ans, intervention programmée, opéré le jour même ou le lendemain de l’admission, de NNIS égal à 0. Ce groupe de patients représente 40 % des opérés et le taux d’attaque est de 0,75 ISO pour 100 patients opérés. Cet indicateur permet d’approcher un seuil minimal d’ISO par type d’intervention et par spécialité, de disposer d’un outil supplémentaire pour les comparaisons entre services, d’étudier dans cette sous-population les tendances temporelles (baisse régulière de 1995 à 2000 des taux d’ISO pour 100 opérés de 1,1 à 0,6 (p=0,0004), soit une réduction de 47 %.

2002 Facteur de Risque Incidence Infection Site opératoire Surveillance

En savoir plus

Se connecter
S'abonner