Gestion d’une épidémie à bactérie hautement résistante émergente dans un service de médecine

Management of a highly-resistant emerging-bacteria outbreak in a medical ward

Auteurs: Julie Lizon 1, Anaïs Colas 1, Laurie Renaudin 2, Arnaud Florentin 2


Affiliations :

  • 1 - Équipe opérationnelle d’hygiène – Centre hospitalier régional universitaire de Nancy – Service d’hygiène et d’analyses environnementales (SHAE) – Rue du Morvan – 54500 Vandœuvre-lès-Nancy – France
  • 2 - Équipe opérationnelle d’hygiène – CHRU de Nancy – SHAE | Faculté de médecine – Université de Lorraine – Nancy – France

Auteur principal : Dr - Julie Lizon - Équipe opérationnelle d’hygiène – Centre hospitalier régional universitaire de Nancy – Service d’hygiène et d’analyses environnementales (SHAE) – Rue du Morvan – 54500 Vandœuvre-lès-Nancy – France - Email : j.lizon@chru-nancy.fr

Résumé

Un service de médecine de 20 lits du centre hospitalier régional universitaire (CHRU) a été confronté à une épidémie d’Enterococcus faecium Van A (ERV). L’épidémie s’est étalée sur cinq semaines durant l’été 2017. Le premier cas d’ERV a été découvert sur un prélèvement rectal datant du 1er septembre 2017. Nous avons recherché les patients contacts (PC) depuis la date d’admission du cas index au CHRU. Les mesures spécifiques sont mises en place pour ce patient et les PC. Après lancement des dépistages, neuf cas secondaires sont détectés. Une cellule de crise décide de maintenir le « cohorting » initialement mis en place dans le secteur conventionnel, de fermer les lits dans les chambres doubles et de renforcer la formation des soignants aux précautions standard. Après investigations, le patient index était le premier cas découvert. Il a été hospitalisé en Algérie trois mois avant son admission et cela n’avait pas été pris en compte lors de sa prise en charge initiale. Les neuf cas secondaires ont été générés avant la mise en place des mesures spécifiques. Suite à cet épisode, une sensibilisation des soignants à la politique locale de dépistage est réalisée, concernant notamment la recherche systématique à l’admission des antécédents d’hospitalisation à l’étranger dans l’année. Cette mesure est désormais rappelée tous les six mois auprès des internes et des nouveaux arrivants (assistants, praticiens hospitaliers). Cette expérience rappelle que la détection des patients à risque de portage d’une BHRe est un élément primordial pour maîtriser la diffusion de ces dernières au sein d’un établissement, en complément des autres mesures.

2019 Bactérie Hautement Résistante Emergente Hôpital

Summary

During the summer of 2017 in our regional teaching hospital, a 20-bed medical ward had to cope with an outbreak of Van-A phenotype Enterococcus faecium infection which lasted five weeks. The first case was discovered on a rectal sample dated back to 1 September 2017. We looked for the contact patients (CP) as from the index-case admission date. Specific measures were implemented for this patient and the CPs. Screening detected nine secondary cases. An emergency unit decided to maintain the “cohorting” initially set up in the conventional sector (infected patients at one end of the unit and grouping of CPs), to close five double-room beds and reinforce staff training regarding standard precautions (hand hygiene, excreta processing). After investigation, the index patient was the first case detected. He had been hospitalised in Algeria three months prior to admission but this had not been taken into account in his initial care (no screening, double room). The nine secondary cases broke out before specific measures were implemented. Following this outbreak, an awareness-raising campaign regarding the local screening policy was undertaken, notably concerning the systematic investigation of possible prior hospital stays in other countries during the year preceding admission. This measure is now recalled to housemen and newcomers every six months. This event reminded us that, in addition to other measures, the detection of patients liable to carry a highly-resistant emerging bacteria is essential for the control of the latter in a healthcare facility.

Highly Emerging resistant bacteria Hospital Hospital stay in a foreign country Infectious outbreak management Vancomycine-resistant enterococcus

En savoir plus

Se connecter
S'abonner