Gestion des voies centrales dans un service de réanimation néonatale : cartographie des risques infectieux

Auteurs: Valérie Walocha 1, Nadine Kacet 2, Pascal Astagneau 3, Bruno Grandbastien 1, 4


Affiliations :

  • 1 - SGRIVI – Pavillon Christiaens – Hôpital Calmette – 59037 Lille cedex
  • 2 - Service de médecine néonatale, CHRU, Lille
  • 3 - Cclin Paris-nord, Paris
  • 4 - EA 2694 « santé publique et qualité des soins », université de Lille

Auteur principal : Valérie Walocha - SGRIVI – Pavillon Christiaens – Hôpital Calmette – 59037 Lille cedex - Email : valerie.walocha@chru-lille.fr

Résumé

Les cathéters veineux centraux (CVC) sont des abords vasculaires indispensables à la prise en charge des patients hospitalisés dans les unités de réanimation néonatale. Dans le but de procéder à une analyse des risques infectieux liés à la gestion de ces dispositifs, la réalisation d’une cartographie des risques a été proposée. Cette analyse dite a priori a été réalisée selon la méthode AMDEC. Elle permet d’identifier les points critiques de la gestion d’un processus ; ici la gestion des cathéters veineux ombilicaux et des CVC dans une unité de réanimation néonatale. Le but de cette démarche étant de proposer des actions ciblées d’amélioration des pratiques afin de réduire le risque infectieux. Elle a été réalisée dans le service de réanimation néonatale de niveau 3 du CHU de Lille, service accueillant plus de 500 nouveau-nés et prématurés par an. Pour l’ensemble du processus (pose du CVC, manipulation des lignes, pansement et retrait du dispositif), le groupe de travail pluridisciplinaire a identifié 118 modes de défaillances. Chacun a été coté à l’aide d’une échelle de fréquence et de gravité pour obtenir un score de criticité. Globalement 23 % du processus présente un niveau de criticité jugé « inacceptable » et 52 % un niveau de criticité jugé « tolérable sous contrôle ». Des actions correctrices et d’amélioration des pratiques, essentiellement ciblées sur le respect des bonnes pratiques et la mise à jour de référentiels, ont été proposées suite à cette étude. Pour ce secteur de soins, il s’agit de la première expérience d’approche de la gestion des risques par une méthode dite a priori.

2017 Cartographie à priori des risques Néonatalogie Réanimation Risque infectieux

En savoir plus

Se connecter
S'abonner