Infections sur prothèses articulaires : diagnostic, épidémiologie et prévention

Résumé

La fréquence des infections sur prothèse articulaire (hanche, genou) est difficile à apprécier. Les critères diagnostiques sont pour l’instant assez mal définis, ce qui vraisemblablement explique une sous-estimation du problème. Le seul critère objectif est l’isolement d’une bactérie et tout doit être mis en œuvre en ce sens, malgré la lourdeur des méthodes diagnostiques : ponction, prélèvements per-opératoires. Deux modes de contamination sont possibles : contaminations per-opératoires ou à partir d’un foyer infectieux à distance. L’antibioprophylaxie chirurgicale contribue à prévenir les premiéres, le traitement et la prévention des foyers focaux visant à éviter des infections secondaires. En dehors des essais datant des années 1970-1980 prouvant l’efficacité de l’antibioprophylaxie per-opératoire, des registres permettent d’approcher l’incidence de ces infections, malgré des méthodes diagnostiques rarement précisées. Quant aux infections secondaires, leur fréquence est mal connue pour les mêmes raisons.

2003 Acte chirurgical Contamination des dispositifs médicaux Diagnostic Infection Site opératoire Prévention des infections Prothèse

En savoir plus

Se connecter
S'abonner