Intérêt et limites du programme de médicalisation du système d’information dans la surveillance des infections sur prothèse ostéo-articulaire

Résumé

La surveillance des infections sur prothèse ostéo-articulaire (IPOA) est une cible de surveillance des infections nosocomiales, avec un calcul d’incidence difficile et peu robuste (données manquantes, pas de suivi à long terme), sur cette chirurgie à faible incidence d’infection du site opératoire (ISO). Le programme de médicalisation du système d’information (PMSI) est une base exhaustive de données médico-administratives, permettant de suivre la trajectoire des patients (grâce au chaînage des séjours par un numéro anonyme patient). L’objectif du travail était d’évaluer la performance du pmsi pour la surveillance des ipoa et de tester son utilisation en routine. Une cohorte rétrospective régionale de patients avec première arthroplastie de hanche ou de genou a été constituée en utilisant la base PMSI. La définition d’ipoa était basée sur un algorithme PMSI. Une étude de sensibilité nichée dans la cohorte a été réalisée sur 1 000 dossiers médicaux pour valider la définition de cas (sensibilité 97 %, spécificité 95 %, valeur prédictive positive 87 %, valeur prédictive négative 98 %). L’estimation du taux d’ipoa basée sur la définition validée d’ipoa était de 2,3/100 pers-année (IC95 [2,0-2,6]) et les facteurs de risque étaient : sexe masculin, dénutrition, obésité, maladies chroniques. La médiane de survenue de l’ipoa était 71 jours mais un tiers des ipoa survenait plus d’un an après l’arthroplastie. Ce travail a démontré le potentiel de l’outil pmsi (fiabilité, facilité d’utilisation, moindre coût) pour la surveillance des iso, sous condition d’un algorithme approprié de sélection des cas.

2015 Infection Site opératoire Prothèse Surveillance épidémiologique Système d'information

En savoir plus

Se connecter
S'abonner