La surveillance et la perception des risques infectieux liés aux soins

Auteurs: Jocelyn Raude 1, 2


Affiliations :

  • 1 - Maître de conférences en psychologie sociale – École des hautes études en santé publique (EHESP) – Département sciences humaines et sociales – Avenue du professeur Léon Bernard – 35000 Rennes – France
  • 2 - Chercheur – Unité des virus émergents (UVE : Aix-Marseille Université – Institut de recherche pour le développement [IRD] 190 –  Institut national de la santé et de la recherche médicale [Inserm] 1207 – Institut hospitalo-universitaire [IHU] Méditerranée Infection) – Marseille – France

Auteur principal : Jocelyn Raude - Maître de conférences en psychologie sociale – École des hautes études en santé publique (EHESP) – Département sciences humaines et sociales – Avenue du professeur Léon Bernard – 35000 Rennes – France - Email : jocelyn.raude@ehesp.fr

Résumé

Au cours de la dernière décennie, la recherche sur la perception des risques pour la santé s’est considérablement développée au sein des sciences humaines et sociales, notamment en raison de la multiplication de controverses publiques sur l’utilité et la sécurité de nombreux produits ou activités liés aux soins. Après une revue succincte de la littérature sur les principaux enjeux et déterminants psychologiques et sociologiques de la perception des risques sanitaires, nous nous intéresserons plus spécifiquement à la perception des risques infectieux liés aux soins, ainsi qu’au rôle que la surveillance épidémiologique peut jouer en matière de régulation et de perception des risques dans les sociétés contemporaines.

2018 Maladie infectieuse Risque infectieux Surveillance

En savoir plus

Se connecter
S'abonner