L’importance de l’évaluation des situations de travail pour l’amélioration des pratiques professionnelles – Projet Progress

Auteurs: Christophe Gautier 1, Tamara Roberts 2, Zoé Porro 2, Matthieu Sibé 3, Xavier Dumoulin 4, Bruno Quintard 5, Jean-Luc Quenon 2


Affiliations :

  • 1 - Agence régionale de lutte contre les infections nosocomiales (Arlin) Aquitaine
  • 2 - Comité de coordination de l’évaluation clinique et de la qualité en Aquitaine - Ccecqa – Hôpital Xavier Arnozan – Avenue du Haut-Lévêque, 33604 Pessac Cedex
  • 3 - Université de Bordeaux, Institut de santé publique, d’épidémiologie et de développement, Économie et Management des organisations de santé, Centre de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) U897, Bordeaux
  • 4 - Centre hospitalier de Mont de Marsan
  • 5 - Inserm, unité mixte de recherche (UMR) 1219, Université de Bordeaux

Auteur principal : Dr - Jean-Luc Quenon - Comité de coordination de l’évaluation clinique et de la qualité en Aquitaine - Ccecqa – Hôpital Xavier Arnozan – Avenue du Haut-Lévêque, 33604 Pessac Cedex - Email : jean-luc.quenon@ccecqa.asso.fr

Résumé

Objectifs. Le projet Progress avait pour objectif d’explorer les perceptions et les représentations des professionnels de santé sur les facteurs influençant l’avancement d’une action de gestion des risques, portant sur la sécurisation de l’utilisation des cathéters veineux périphériques. Méthode. Cette étude a été menée dans 10 services de 5 établissements de santé. Des observations des pratiques de pose et de manipulation des cathéters ont été réalisées, afin de mesurer la conformité des pratiques aux recommandations, mais aussi de collecter des données sur les situations de travail. Résultats. Au total, 49 poses, 54 manipulations de cathéters et 106 dossiers de patients ont pu être analysés. La fréquence des pratiques non conformes variait de 1,4 à 29,7 % pour la traçabilité, de 37,5 à 85,7 % pour les pratiques avant la pose, de 4,8 à 26,6 % pour la pose, et de 0 à 17,2 % pour les manipulations. Ces observations ont aussi permis d’apporter des informations liées aux perceptions des professionnels sur : les risques et leur gestion, certaines attitudes et pratiques plus ou moins favorables à la sécurité, l’ergonomie des situations de travail, les interactions entre professionnels et avec le patient, des facteurs facilitants ou des difficultés rencontrées sur le terrain. Conclusion. Cette partie qualitative des observations a permis de mieux comprendre les pratiques conformes et non conformes dans un but d’amélioration.

2017 Autre facteur de risque Cathéter périphérique Evaluation des pratiques professionnelles Facteur de risque lié aux soins Facteur de risque technique Sécurité du Patient

En savoir plus

Se connecter
S'abonner