Mise en œuvre des précautions complémentaires dans les hôpitaux français : résultats de l’audit national 2014

Auteurs: Marie-Alix Ertzscheid 1, Juliette Tanguy 2


Affiliations :

  • 1 - Cclin ouest – CHU – 2, rue de l’Hôtel-Dieu – CS 26419 – 35064 Rennes cedex 2
  • 2 - Cclin ouest, Rennes

Auteur principal : Dr - Marie-Alix Ertzscheid - Cclin ouest – CHU – 2, rue de l’Hôtel-Dieu – CS 26419 – 35064 Rennes cedex 2 - Email : marie-alix.ertzscheid@chu-rennes.fr

Résumé

L’audit national précautions complémentaires (PC), proposé aux établissements de santé en 2014, s’inscrivait dans la continuité de l’audit précautions standard 2011, la maîtrise de la diffusion des entérobactéries et la gestion des excreta. Il explorait les PC contact, gouttelettes et air en termes d’organisation, moyens et connaissances dans les établissements de santé. L’audit comprenait quatre parties ; « établissement » (677 fiches), « patient » (8 006 fiches), « professionnel » (151 274 fiches) et « médecin » (8 314 fiches). L’analyse concernait les données de l’année calendaire 2014. Les procédures étaient décrites pour la majorité des établissements (de 81 % à 91 % selon le critère) à l’exception des excreta (33 %). Les mesures pour les patients en PC dans les services étaient adaptées (de 80 % à 92 % selon les critères) malgré le défaut récurrent de traçabilité (70 %). Les connaissances des professionnels (mesures à prendre) et des médecins (précautions à prescrire) étaient respectivement de 54 % et 51 %. Les bonnes réponses des professionnels variaient selon les critères : hygiène des mains (73 %), protection individuelle (45 %), chambre du patient (45 %), environnement du patient (63 %), élimination des excreta (36 %) et selon les cas cliniques : de 48 % pour la coqueluche à 61 % pour la gale. La gestion des excreta était défaillante par manque de procédures et formations. Le déséquilibre observé entre organisation, moyens et connaissances des professionnels suggère que des démarches multimodales basées sur les comportements des équipes soignantes pourraient améliorer la prise en charge des patients en PC.

2016 Audit Qualité excreta Précaution Complémentaire Air Précaution Complémentaire Contact Précaution complémentaire Gouttelettes Précautions complémentaires

En savoir plus

Se connecter
S'abonner