PDF – Hygiènes – Volume XXVI – n°6 – Décembre 2018 – Thématique – Place de la surveillance microbiologique de l’environnement dans la prévention des infections associées aux soins

Résumé

Plus de 15 ans après les recommandations de 2002 Surveillance microbiologique de l’environnement dans les établissements de santé – Air eaux et surfaces et deux ans après la diffusion du guide de bonnes pratiques du CClin Sud-Ouest Surveillance microbiologique de l’environnement dans les établissements de santé, la SF2H a souhaité répondre à la question relative à la place des contrôles microbiologiques de l’environnement dans la prévention des infections associées aux soins (IAS). La place des contrôles microbiologiques d’environnement est un sujet fréquent de débat pluridisciplinaire au sein de nos établissements de santé. Il nous est apparu nécessaire de mieux préciser la place des prélèvements d’environnement en regard de la littérature publiée depuis la parution de ces documents. De plus, l’estimation du ratio coût/efficacité des contrôles microbiologiques d’environnement est une donnée importante pour les établissements de santé qui se restructurent ou qui se modernisent. Les recommandations publiées dans ce guide, issues d’un travail multidisciplinaire, couvrent l’air, les surfaces, l’eau, et tiennent compte des spécificités de certaines unités de soins (bloc opératoire, hématologie et transplantation d’organes solides, réanimation et soins intensifs…) ou de certains micro-organismes (bactéries multirésistantes aux antibiotiques ou non, champignons filamenteux…). Comme pour beaucoup de mesures en santé et, particulièrement dans le domaine de la prévention des IAS, la difficulté est de disposer d’études ayant un niveau de preuve scientifique élevé, pour conforter la force d’une recommandation. Pour ce guide, peu d’études randomisées (randomisation par cluster) étaient disponibles. Il en était de même pour les études d’observation comparatives et celles d’évaluation médico-économiques. Le groupe de travail, après avoir délimité le champ des recommandations, a listé les questions et choisi la méthodologie de recommandations pour la pratique clinique (RPC). Les bactéries, quelle que soit leur sensibilité aux antibiotiques, et les champignons filamenteux ont été plus particulièrement étudiés. Les questions sont listées, infra, en page 12.

Ludwig-Serge Aho Glélé, Raoul Baron, Claudine Belpois-Duchamp

2018

En savoir plus

Se connecter
S'abonner