Radiographie au chevet en réanimation chirurgicale : évaluation du risque de transmission croisée

Résumé

Lettre à la rédaction Pour maîtriser une épidémie à Acinetobacter baumannii survenue en 2013 au service de réanimation chirurgicale du centre hospitalier universitaire de Caen, nous avons mené une action de sensibilisation à l’hygiène manuelle, le manuportage étant le mode de transmission prépondérant de cette bactérie. Dans ce contexte, nous avons pris conscience du fait que nos actions de sensibilisation visaient essentiellement les personnels du service concerné par l’épidémie et dans une bien moindre mesure les intervenants extérieurs dont les manipulateurs radiologiques. Or Consales et al. ont décrit une épidémie à Acinetobacter baumannii où la diffusion semblait être plutôt le fait d’équipes transversales et notamment les manipulateurs radiologiques. Ces derniers interviennent régulièrement dans nos unités de réanimation (95 radiographies/semaine) et l’équipe opérationnelle d’hygiène (EOH) ne leur a dispensé que peu de formations aux mesures d’hygiène. Nous avons donc souhaité analyser les risques de transmission croisée lors de la radiographie au chevet du patient et proposer les actions susceptibles de les maîtriser.

2015 Imagerie médicale Intervention chirurgicale Réanimation Transmission croisée

En savoir plus

Se connecter
S'abonner