Rétrospective sur 15 ans d’évaluations de l’hygiène des mains au sein d’un réseau

Fifteen years of handwashing evaluations reviewed by a French nosocomial infection control network

Auteurs: Chantal Miquel 1, Nathalie Challut 2, Véronique Morandi 3


Affiliations :

  • 1 - Chef de service – Service d’hygiène hospitalière – Centre hospitalier – Perpignan – 20 avenue du Languedoc – 66046 Perpignan Cedex 9 – France
  • 2 - Infirmière hygiéniste – Service d’hygiène – Clinique Médipôle – Cabestany – France
  • 3 - Pharmacienne hygiéniste – Service d’hygiène – Clinique Notre-Dame d’espérance – Perpignan – France

Auteur principal : Chantal Miquel - Chef de service – Service d’hygiène hospitalière – Centre hospitalier – Perpignan – 20 avenue du Languedoc – 66046 Perpignan Cedex 9 – France - Email : chantal.miquel@ch-perpignan.fr

Résumé

Introduction. Depuis 1999, les établissements de santé (ES) des Pyrénées-Orientales se sont fédérés autour d’un réseau : le réseau intercomités de lutte contre les infections nosocomiales (Clin) 66. Au sein de celui-ci, les hygiénistes ont développé de multiples actions communes, dont l’évaluation de l’hygiène des mains (HDM). Cette évaluation est réalisée depuis 15 ans (périodicité annuelle puis bisannuelle). Méthodes. L’évaluation de l’HDM est effectuée sur la base d’une observation directe des agents pendant leur activité, à partir d’une grille d’audit élaborée par un groupe de travail, et actualisée par celui-ci à chaque évaluation puis validée par le réseau. Résultats. Les évaluations, réalisées successivement sur 15 années, ont montré : que le respect des prérequis à l’HDM était passé de 44,6% en 2002 à 78% en 2016 ; et, concernant les techniques d’HDM, que le recours à la désinfection par friction avec un produit hydro-alcoolique (PHA) était passé de 19% en 2006 à 38,4% en 2016, et que la conformité de la technique de désinfection par friction était de 66,5 % pour la durée et de 67,9% pour la gestuelle en 2016. Conclusion. On note une nette amélioration des prérequis à l’HDM, une évolution des techniques marquée par une progression dans l’utilisation des PHA ; en revanche la technique d’utilisation de ceux-ci n’est pas encore totalement maîtrisée. Malgré cette nette progression des résultats, les évaluations de l’HDM au sein du réseau vont se poursuivre puisque des freins persistent encore.

2019 Établissement de Santé Evaluation des pratiques professionnelles Hygiène manuelle Observance Réticence

Summary

Introduction. In the Western Pyrenean region, a nosocomial infection control network named CLIN 66 has connected healthcare facilities since 1999. Within this network, hygienists have developed many joint actions, notably regarding the assessment of handwashing techniques implemented fifteen years ago, at first yearly, then twice yearly. Methods. Handwashing evaluation was based on the live observation of healthcare workers in action, with the help of an auditing template developed and regularly updated by a working group and validated by the network. Results. The assessments conducted over 15 successive years showed the following elements: Compliance with handwashing prerequisites went from 44.6% in 2002 to 78% in 2016. Regarding handwashing techniques, use of alcohol-based handrubs went from 19% in 2006 to 38.4% in 2016, and compliance with the hand rubbing disinfection technique was graded 66.5% for duration, and 67.9% for the actual gesture in 2016. Conclusions. A frank improvement in handwashing prerequisites was noted, as well as an evolution in the preferred technique with an increased use of alcohol-based handrubs. On the other hand, appropriate use of alcohol-based handrubs sometimes left to be desired. Certain restrictions remain despite this frank progression of results and handwashing evaluation will be continued throughout the network.

Assessment of professional practices Hand hygiene Healthcare facility Networking

En savoir plus

Se connecter
S'abonner