Ruptures d’approvisionnement de médicaments : une illustration de la gestion des risques en établissement de santé

2013 Gestion du risque Indisponibilité des médicaments Pharmacie

Résumé

Contexte. Il existe des ruptures d’approvisionnement de médicaments depuis plusieurs années. L’avis de la Food and Drug Administration à Sandoz Canada en novembre 2011 a entraîné un ralentissement de la production et des ruptures d’approvisionnement de plusieurs centaines de produits injectables au Canada depuis février 2012. Objectif. Décrire la gestion des risques liée à ces ruptures en établissement de santé. Méthode. L’étude a été réalisée de janvier à juin 2012. L’ensemble des actions pharmaceutiques ont été décrites selon la portée, l’initiateur de l’action pharmaceutique et selon quatre types d’action : la concertation, les interventions, les outils de gestion et les changements de pratique. Chacune des dénominations identifiées a fait l’objet d’une page Web détaillant les interventions réalisées. Ces interventions ont fait l’objet d’une analyse quantitative. Résultats. L’étude descriptive a permis de recenser un total de 24 actions pharmaceutiques à portée nationale (21 %), provinciale (33 %), régionale (17 %) ou locale (29 %). Un total de 234 interventions pharmaceutiques locales a été identifié. Discussion. Une réaction proactive des pharmaciens hospitaliers avec la mise en place d’outils et d’actions ciblées a contribué à limiter les impacts auprès des patients. Cette étude descriptive illustre la complexité de la situation et les modalités de gestion de risque. Conclusion. En reconnaissant les conséquences hospitalières de la survenue de ruptures, les pharmaciens et les décideurs seront en mesure de mieux planifier, contracter et exercer leur profession, en gardant comme priorité la prestation sûre des soins aux patients.

En savoir plus

Se connecter
S'abonner