De la chirurgie ambulatoire à la réhabilitation améliorée : quelles évolutions au bloc opératoire ?

Auteurs: Karem Slim 1, 2, Gwenaëlle Martin 2, 3


Affiliations :

  • 1 - Service de chirurgie digestive et Unité de chirurgie ambulatoire, CHU Estaing, 63003 Clermont-Ferrand cedex
  • 2 - Groupe francophone de réhabilitation améliorée après chirurgie, Beaumont
  • 3 - Clinique de la Châtaigneraie, Beaumont

Auteur principal : Karem Slim - Service de chirurgie digestive et Unité de chirurgie ambulatoire, CHU Estaing, 63003 Clermont-Ferrand cedex - Email : kslim@chu-clermontferrand.fr

Résumé

La chirurgie ambulatoire et la réhabilitation améliorée en chirurgie se rapprochent par leur aspect organisationnel et la nécessité d’établir des chemins cliniques rigoureux. Le but de cet article est d’analyser les mesures peropératoires pouvant conditionner la faisabilité et la réussite de ces deux approches. Dans les deux cas, l’esprit d’équipe est une condition nécessaire. Les mesures techniques peropératoires sont anesthésiques (analgésie multimodale, prévention efficace des nausées et vomissements postopératoires, optimisation du remplissage vasculaire, prévention de l’hypothermie) et chirurgicales (chirurgie mini-invasive, absence de drainage, de sonde gastrique et de sonde vésicale prophylactiques et systématiques). Enfin il apparaît essentiel de lutter contre les freins dont le plus important reste la résistance au changement de la part des soignants.

2016 Anesthésie Chirurgie Soins ambulatoires Soins de suite et réhabilitation fonctionnelle

En savoir plus

Se connecter
S'abonner