Dossier : la place du patient – Partenariat thérapeutique et sécurité des soins : réflexions sur la perspective patient

Therapeutic partnerships and care safety: a few thoughts on patient perspectives

Auteurs: Julie Cousineau 1, 2, Marie-France Langlet 3, Nathalie Gaucher 1, 4


Affiliations :

  • 1 - Centre de recherche du centre hospitalier universitaire (CHU) Sainte-Justine | Bureau de l’éthique clinique – Faculté de médecine | Université de Montréal – CP 6128, Succursale Centre-ville – Montréal H3C 3J7 – Québec – Canada
  • 2 - Département de médecine de famille et médecine d’urgence – Faculté de médecine – Université de Montréal | Centre d’éthique – Centre intégré de santé et de services sociaux de Laval – Canada
  • 3 - Bureau du partenariat patients-familles-soignants – CHU Sainte-Justine – Université de Montréal – Canada
  • 4 - Département de pédiatrie – Faculté de médecine | Unité d’éthique clinique – CHU Sainte-Justine – Université de Montréal – Canada

Auteur principal : Julie Cousineau - Centre de recherche du centre hospitalier universitaire (CHU) Sainte-Justine | Bureau de l’éthique clinique – Faculté de médecine | Université de Montréal – CP 6128, Succursale Centre-ville – Montréal H3C 3J7 – Québec – Canada - Email : julie.cousineau@umontreal.ca

Résumé

L’engagement du patient dans ses soins est devenu une priorité pour plusieurs organisations de santé, qui promeuvent un partenariat favorisant son empowerment. En matière de sécurité des soins, la plupart des initiatives se concentrent sur des stratégies orientées vers les cliniciens ou le système de réduction des risques. Les recherches adoptant une « perspective patient » s’intéressent surtout aux actes démontrant un engagement du patient, ou visent à comprendre les limites de celui-ci. Il apparaît que la relation de soin et la communication qui l’accompagne sont les vecteurs essentiels de la réalisation de ce partenariat afin d’améliorer la gestion de la sécurité des soins. Or cette relation de soin peut être mise à l’épreuve lorsque survient un évènement indésirable ou un accident de soin : d’une part, les cliniciens peuvent se sentir responsables, mal à l’aise face à ces évènements, et avoir des difficultés à expliquer ces enjeux aux patients, voire être eux-mêmes considérés comme victimes ; d’autre part, les patients peuvent parfois identifier certains défis de sécurité, mais ne pas savoir comment en parler aux équipes de soin. Une compréhension plus large de la notion d’engagement du patient basée sur ses stratégies de sécurité s’impose mais des pistes de solution concrètes pour outiller les acteurs manquent encore.

2019 Culture Sécurité Événement indésirable Participation du patient Relation soignant-soigné Sécurité des Soins

Summary

The empowerment of patients in their care has become a priority for many healthcare organisations which promote patient partnerships. In terms of care safety, most initiatives focus on strategies geared towards clinicians or the risk reduction system. Research work adopting the patient’s viewpoint essentially focused on actions demonstrating patient involvement or on understanding the latter’s limitations. It seems that the inherent caring and communicating relationships are crucial for the partnership to function and achieve better care safety. Now, this caring relationship can be tested when undesirable events or care accidents occur: on the one hand, clinicians may feel guilty, ill at ease with respect to these events, or they may find it difficult to explain these stakes to the patients, or even be themselves considered as victims; on the other hand, patients may identify some safety issues but not know how to mention them to the staff. A broader understanding of the notion of patient empowerment, based on safety strategies, is required but action-orientated solutions to equip partners are still lacking.

Adverse event Healthcare safety Patient participation Professional-patient relation Safety culture

En savoir plus

Se connecter
S'abonner