Évaluation de la pertinence des radiographies du thorax en réanimation adulte dans un centre hospitalier universitaire

Auteurs: Saupy Touré 1, Marion Lottin 1, Caroline Brifault 1, Gioia Gastaldi 2, Gaétan Béduneau 3, Hélène Braud 3, Emilie Occhiali 3, Christophe Girault 3, Véronique Van Straaten 4, Céline Savoye-Collet 4, Véronique Merle 4


Affiliations :

  • 1 - Pôle santé publique, évaluation et support médical - Centre hospitalier universitaire (CHU) de Rouen – 1 rue de Germont – 76031 Rouen cedex
  • 2 - Pôle réanimation, anesthésie, service d’aide médicale urgente (Samu) - Centre hospitalier universitaire (CHU) de Rouen – 1 rue de Germont – 76031 Rouen cedex
  • 3 - Pôle réanimation, anesthésie, service d’aide médicale urgente (Samu) - Centre hospitalier universitaire (CHU) de Rouen
  • 4 - Pôle imagerie - Centre hospitalier universitaire (CHU) de Rouen

Auteur principal : Saupy Touré - Pôle santé publique, évaluation et support médical - Centre hospitalier universitaire (CHU) de Rouen – 1 rue de Germont – 76031 Rouen cedex - Email : saupy.toure@chu-rouen.fr

Résumé

Objectif. Estimer la fréquence des radiographies du thorax (RT) non pertinentes en unités de réanimation adulte (URA) et proposer des mesures d’amélioration si besoin. Matériel et méthodes. Une étude prospective a été réalisée dans les URA médicale et chirurgicales de notre centre hospitalier universitaire. La méthodologie de la revue de pertinence validée par la Haute Autorité de santé a été utilisée. Un référentiel interne (RI) a été construit en mai 2016 à partir d’une revue de la littérature et validé par cinq experts. Les motifs de réalisation des RT ont été recueillis prospectivement auprès des prescripteurs. Les RT hors référentiels ont été discutées pour déterminer leur pertinence. Résultats. Sur les 187 RT évaluées, 94 % ont été jugées pertinentes. Les 6 % restantes avaient pour indication le suivi journalier de patients stables, sous ventilation mécanique depuis plus de 48 heures. Le taux de RT/journées d’hospitalisation est passé de 0,94 en moyenne avant l’étude à 0,80 pendant l’étude. Conclusion. La mise en place du RI et le recueil prospectif dans les URA a sensibilisé les professionnels et permis une modification des pratiques. La formation des prescripteurs juniors et la création d’un bon de RT avec intégration des indications « pertinentes » de celle-ci ont été choisies comme actions d’amélioration pour maintenir dans le temps cette proportion élevée de RT pertinentes. Après leur mise en place, un suivi trimestriel sera effectué en suivant l’indicateur du taux de RT/journées d’hospitalisation.

2017 Amélioration continue de la Qualité Chirurgie Evaluation des pratiques professionnelles Examen radiologique Facteur de risque lié aux soins Réanimation

En savoir plus

Se connecter
S'abonner