Faut-il diminuer les interruptions de tâche en établissement de santé ?

Résumé

Introduction. L’objectif de notre étude est d’étudier l’incidence de l’interruption de tâche (IT) chez les soignants et son association avec la sécurité des patients. Méthodes. Une recherche d’articles a été menée dans Pubmed avec les mots-clés troncaturés suivants : « ((task*) OR work*) AND interrupt* ». Résultats. Six articles comportaient une définition similaire de l’IT. La fréquence observée allait de 3,7 IT/h chez des chirurgiens et médecins à 9,8 IT/h chez des chirurgiens, anesthésistes, et infirmiers lors d’opérations chirurgicales. Les conséquences liées aux IT, étudiées dans cinq articles, étaient majoritairement négatives. Les IT étaient associées à des retards dans les soins, des difficultés dans la réalisation d’actes médicaux, et d’insatisfaction perçue par les patients. Conclusion. Les IT au sein de la pratique soignante sont fréquentes et ont un impact sur les processus cognitifs des soignants, sur le travail en équipe, sur les pratiques et sur les résultats des soins.

2015 Evènement indésirable médicamenteux Sécurité du Patient

En savoir plus

Se connecter
S'abonner