Indicateurs : modèles conceptuels et mise en œuvre en France

Résumé

L'utilisation d'indicateurs se banalise dans notre pays et les enjeux de cette situation nouvelle méritent d'être clarifiés ; c'est l'objet de ce numéro spécial. Les initiatives sont multiples et les finalités diffèrent sensiblement, depuis la recherche d'amélioration des pratiques dans une approche formative jusqu'à une utilisation normative aux conséquences potentiellement sanctionnantes, qu'il s'agisse d'autoriser l'exercice de certaines activités (par exemple à travers des seuils d'activité cancérologique définis par l'Institut national du cancer) ou de moduler le budget des établissements (à travers les Contrats de bon usage du médicament notamment). Les seules dont il sera question dans ce numéro sont celles qui portent sur les établissements de santé ; mais l'assurance-maladie construit progressivement un système d'information performant sur l'ensemble de l'activité de soins et tout particulièrement les soins de ville, profitant de deux changements majeurs : • dépositaire de fait de l'ensemble des données d'activité de soins, hospitalière comme libérale, elle peut connaître les filières de soins des malades et leurs "coûts de production"; • connaissant le médecin traitant de la plupart des assurés sociaux, elle est désormais en capacité de rapporter la majeure partie de l'activité des médecins généralistes à un dénominateur de clientèle qui lui faisait jusque-là défaut.

2009

En savoir plus

Se connecter
S'abonner