La qualité de vie au travail et les déterminants de la qualité des soins

Auteurs: Cathel Kornig 1, Pascale Levet 2, Véronique Ghadi 3


Affiliations :

  • 1 - Chercheur associé au Laboratoire d’économie et de sociologie du travail (Lest), Unité mixte de recherche (UMR) 7317, Aix-Marseille université, Centre national de la recherche scientifique (CNRS) – Lest – UMR 7317 – CNRS – Aix-Marseille université – 35, avenue Jules Ferry – 13626 Aix-en-Provence cedex 01
  • 2 - Professeur associé en ressources humaines, Institut d’administration des entreprises (IAE) school of management, Université Jean Moulin Lyon 3
  • 3 - Chef de projet, direction de l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins, Haute Autorité de santé (HAS) - Saint-Denis

Auteur principal : Dr - Cathel Kornig - Chercheur associé au Laboratoire d’économie et de sociologie du travail (Lest), Unité mixte de recherche (UMR) 7317, Aix-Marseille université, Centre national de la recherche scientifique (CNRS) – Lest – UMR 7317 – CNRS – Aix-Marseille université – 35, avenue Jules Ferry – 13626 Aix-en-Provence cedex 01 - Email : cathel.kornig@icloud.com

Résumé

Le lien entre qualité de vie au travail (QVT) et qualité des soins peut passer pour évident. Au-delà de ce qui peut paraître une intuition, il a semblé pertinent à la Haute Autorité de santé d’approfondir ce point, afin d’identifier les leviers pouvant permettre le déploiement de ce lien, grâce à la réalisation d’une revue de la littérature sur ce sujet. Cet article part des modèles organisationnels existants, principalement étrangers, puis analyse leurs facteurs de réussite et les confronte à la littérature existante sur la qualité des soins, pour en extraire les principaux déterminants. Un des premiers résultats montre que les modèles vertueux reposent sur quelques fondamentaux liés aux politiques ressources humaines, mais au-delà, c’est bien plus un appel à penser autrement l’organisation du travail et à changer de culture managériale qui ressort de ces travaux. Ainsi le travail d’équipe et la coopération, la mise en discussion du travail autour des professionnels de terrain, ainsi que l’autonomie dans le travail sont les éléments centraux qui participent à améliorer la qualité des soins, tout en prenant soin des professionnels eux-mêmes. L’enjeu dans les années à venir est bien de déployer un nouveau modèle managérial, cherchant à redonner une place aux questions relatives au travail dans les décisions de gestion des établissements.

2018 Action coordonnée Changement de Comportement Communication défaillante Gestion du risque Organisation des soins Qualité de vie au travail Sécurité des Soins

En savoir plus

Se connecter
S'abonner