Les tours de sécurité en Belgique francophone – Bilan de trois années d’expérience de formation et d’accompagnement auprès de quinze institutions hospitalières

Auteurs: Agnès Jacquerye 1, 2, Delphine Uyttendaele 3, Nathalie Zandecki 2, 4, Dominique Gainvorste 2, 4, 5, Nassira Belghezli 6


Affiliations :

  • 1 - Professeur honoraire – Centre de recherche en économie de la santé, gestion des institutions de soins et sciences infirmières (CR1 Cregisi) – École de santé publique (ESP) – Université libre de Bruxelles (ULB) – Campus Erasme – 808 route de Lennik – 1070 Bruxelles – Belgique
  • 2 - Membre – Groupe de recherche interdisciplinaire « Quality Safety and Resources » (GRI Quasar) – CR1 Cregisi – ESP – ULB – Bruxelles – Belgique
  • 3 - Infirmière-chef de service – Centre hospitalier régional de la Haute Senne – Soignies – Belgique
  • 4 - Collaborateur scientifique – CR1 Cregisi – ESP – ULB – Bruxelles – Belgique
  • 5 - Directrice des soins infirmiers – Centre hospitalier (CH) Epicura – Saint-Ghislain – Belgique
  • 6 - Responsable de projet – CH Epicura – Saint-Ghislain – Belgique

Auteur principal : Pr - Agnès Jacquerye - Professeur honoraire – Centre de recherche en économie de la santé, gestion des institutions de soins et sciences infirmières (CR1 Cregisi) – École de santé publique (ESP) – Université libre de Bruxelles (ULB) – Campus Erasme – 808 route de Lennik – 1070 Bruxelles – Belgique - Email : ajaquery@ulb.ac.be

Résumé

Contexte. Suite aux résultats des différentes mesures de la culture de sécurité dans les hôpitaux belges, le service public fédéral (SPF) Santé publique, Sécurité de la chaîne alimentaire et Environnement les a invités à mettre en place des tours de sécurité (TS) pour améliorer le soutien de la hiérarchie en matière de sécurité des patients. Il a mandaté le groupe de recherche interdisciplinaire « Quality Safety and Resources » (GRI Quasar) de l’école de santé publique (ESP) de l’université libre de Bruxelles (ULB), pour accompagner les hôpitaux de Belgique francophone dans la mise en œuvre de cette démarche. Méthode. Le GRI Quasar a dispensé un programme de formation sur les TS à quinze hôpitaux volontaires. Pour réaliser le bilan de ces TS dans leur institution, ces hôpitaux ont répondu à un questionnaire. Résultats. Parmi eux, dix ont mis en œuvre cette démarche, trois sont en période de test et deux sont en cours de réflexion. Plus de 70 TS ont été réalisés, de 2015 à 2017, dans les treize établissements concernés. La satisfaction a été démontrée tant au niveau de l’équipe visitée, que de l’équipe visiteuse et du comité de direction. Conclusion. Cette expérimentation a permis de faire émerger un nouveau mode de management, où la direction est davantage connectée au terrain, pour améliorer la sécurité des patients. Elle a également mis en évidence la faisabilité et l’applicabilité de ces TS en Belgique francophone, avec une méthodologie revue et adaptée au contexte hospitalier local.

2019 Culture Sécurité Formation continue Gestion du risque Gouvernance Sécurité du Patient

En savoir plus

Se connecter
S'abonner