Mesure du climat de sécurité des soignants dans les établissements de santé de sept régions françaises – Principaux résultats et priorités pour la sécurité des patients

Auteurs: Jean-Luc Quenon 1, Ahmed Djihoud 2, Marina Bouget 3, Laurine Dutoit 4, Hélène Thomet 5, Valentin Daucourt 6, Noémie Terrien 7, David Veillard 8, Claire Chabloz 9


Affiliations :

  • 1 - Codirecteur et chef de projet – Ccecqa – Hôpital Xavier Arnozan – Avenue du Haut-Lévêque – 33604 Pessac Cedex – France
  • 2 - Chargé de mission e-Forap – Comité de coordination de l’évaluation clinique et de la qualité en Nouvelle-Aquitaine (Ccecqa) – Pessac – France
  • 3 - Ingénieur qualité gestion des risques – Coordination pour l’amélioration des pratiques professionnelles en Bretagne (Capps Bretagne) – Rennes – France
  • 4 - Ingénieur qualité gestion des risques – Réseau santé qualité risques (RSQR) Hauts-de-France – Armentières – France
  • 5 - Chargée de mission – Réseau qualité des établissements de santé (Réqua) de Bourgogne-Franche-Comté – Besançon et Dijon – France
  • 6 - Conseiller scientifique – Réseau qualité des établissements de santé (Réqua) de Bourgogne-Franche-Comté – Besançon et Dijon – France
  • 7 - Coordinatrice – Qualité, risques et évaluation en établissements ligériens (Qualirel santé) – Nantes – France
  • 8 - Coordinateur médical – Coordination pour l’amélioration des pratiques professionnelles en Bretagne (Capps Bretagne) – Rennes – France
  • 9 - Médecin directeur – Coordination pour l’évaluation des pratiques professionnelles en santé en Auvergne-Rhône-Alpes (Ceppraal) – Lyon – France

Auteur principal : Dr - Jean-Luc Quenon - Codirecteur et chef de projet – Ccecqa – Hôpital Xavier Arnozan – Avenue du Haut-Lévêque – 33604 Pessac Cedex – France - Email : jean-luc.quenon@ccecqa.asso.fr

Résumé

Objectifs. Les principaux objectifs de cette campagne interrégionale de la Fédération des organismes régionaux et territoriaux pour l’amélioration des pratiques et organisations en santé (Forap), réalisée en 2015, étaient de mesurer le climat de sécurité des soignants dans les établissements de santé, d’identifier les dimensions développées et celles à améliorer, et de proposer des actions d’amélioration pour les dimensions les moins développées. Méthode. La version française du questionnaire « Hospital Survey on Patient Safety Culture », explorant 10 dimensions du climat de sécurité, a été utilisée dans 166 établissements de santé de 7 régions françaises, adhérents à une structure régionale d’appui. Résultats. Parmi les 44 104 soignants inclus, 11 418 (25,8 %) ont répondu au questionnaire. Le climat de sécurité des soignants était globalement peu développé. La dimension la plus développée était le travail en équipe (76 % de réponses favorables). Cinq dimensions avaient un score inférieur à 50 % : la perception globale de la sécurité, la réponse non punitive à l’erreur, les ressources humaines, le soutien du management, et le travail d’équipe entre les services de l’établissement. Le soutien des managers pour la sécurité des soins était perçu comme insuffisant par les soignants. Plusieurs actions et outils d’amélioration disponibles, susceptibles d’améliorer certaines dimensions du climat de sécurité des soignants, ont été identifiés, discutés et proposés aux établissements (comme les visites managériales de sécurité).

2019 Culture Sécurité Établissement de Santé Personnel de Santé Structure régionale d'appui

En savoir plus

Se connecter
S'abonner