Mise en œuvre de la démarche de gestion des risques associés aux soins en Ehpad – Premiers enseignements d’une dynamique régionale dans le cadre d’un projet de recherche

Auteurs: Marion Lucas 2, Noémie Terrien 3, Delphine Teigné 1, 4


Affiliations :

  • 1 - Chef de projet recherche – Structure régionale d’appui Qualirel santé – Hôpital Saint Jacques – 85 rue Saint Jacques – 44093 Nantes Cedex 1 – France
  • 2 - Chargée de missions qualité, risques et évaluation – Structure régionale d’appui (SRA) Qualité, risques et évaluation en établissements ligériens (Qualirel santé) – Hôpital Saint Jacques – Nantes – France
  • 3 - Coordonnateur-responsable - Investigateur délégué du projet Ehpage – Structure régionale d’appui (SRA) Qualité, risques et évaluation en établissements ligériens (Qualirel santé) – Hôpital Saint Jacques – Nantes – France
  • 4 - Unité de recherche – Pôle hospitalo-universitaire (PHU) 11 : santé publique, santé au travail, pharmacie et stérilisation – Hôtel-Dieu – CHU – Nantes – France

Auteur principal : Delphine Teigné - Chef de projet recherche – Structure régionale d’appui Qualirel santé – Hôpital Saint Jacques – 85 rue Saint Jacques – 44093 Nantes Cedex 1 – France - Email : contact@qualirelsante.com

Résumé

Objectif. La structure régionale d’appui « Qualité, risques, évaluation en établissements de santé ligériens » (Qualirel santé) a développé, dès 2012, un accompagnement en matière de gestion des risques (GDR) spécifique aux Ehpad. L’objectif de cet article est de présenter les premiers enseignements de sa mise en œuvre. Matériel et méthodes. Cet accompagnement se structure en trois interventions dans chaque Ehpad : 1) sensibilisation ; 2) formation ; 3) accompagnement à une première analyse d’un évènement indésirable associé aux soins (EIAS). Soixante Ehpad se sont portées volontaires pour en bénéficier. Il s’appuie sur les quatre dimensions fondamentales du modèle de Shortell et fait l’objet d’une recherche. Un premier groupe de 30 Ehpad a été accompagné en 2016. Résultats. L’évaluation de la dynamique de mise en œuvre de la GDR dans ce groupe a montré que le taux de sensibilisation de l’ensemble des professionnels de ces Ehpad à l’intérêt du signalement des EIAS varie de 11 % à 96 %, et qu’une cellule GDR a été constituée dans tous ces établissements. Deux-cent-dix professionnels de ces cellules ont été formés à la structuration d’une démarche GDR et à la méthode d’analyse des EIAS. Conclusion. Les premiers résultats de cette recherche montrent une hétérogénéité dans l’appropriation des outils et de la démarche GDR par les cellules ; ils dégagent des leviers de la mise en œuvre de cette démarche en Ehpad ; et ont contribué à constituer un kit pour la favoriser, mis à disposition de l’ensemble des Ehpad de la région.

2019 Analyse des évènements indésirables Culture Sécurité EHPAD Formation continue Gestion du risque Signalement des incidents

En savoir plus

Se connecter
S'abonner