Pénuries de médicaments au Canada : situation en 2016 et perspectives

Auteurs: Sophie Dubois 1, Jean-François Bussières 2


Affiliations :

  • 1 - CHU Sainte-Justine, Montréal, Québec, Canada
  • 2 - Département de pharmacie – CHU Sainte-Justine – 3175, chemin de la Côte Sainte-Catherine – Montréal (Québec) – H3T 1C5

Auteur principal : Pr - Jean-François Bussières - Département de pharmacie – CHU Sainte-Justine – 3175, chemin de la Côte Sainte-Catherine – Montréal (Québec) – H3T 1C5 - Email : jf.bussieres@ssss.gouv.qc.ca

Résumé

Au cours des dernières années, les pénuries de médicaments ne diminuent pas et nuisent à la sécurité des soins de santé. L’objectif de cet article est d’analyser la littérature scientifique sur le sujet et de décrire la situation relative aux pénuries de médicaments au Canada en 2016 et discuter des enjeux reliés à la qualité et aux risques en santé. Notre analyse met en évidence un total de 829 publications sur le thème des pénuries de médicaments de 1975 à 2016. De 2015 à 2016, on dénombre 483 médicaments en rupture pour une durée moyenne de 156 ± 143 jours au Canada. La durée médiane de rupture est de 112 jours. En ordre décroissant d’importance, les médicaments en rupture proviennent des fabricants suivants : Teva, Apotex, Pharmascience, Mylan, Sandoz, etc. Une majorité de médicaments en rupture provient de fabricants de médicaments génériques (82,6 %) et 27,1 % de ces pénuries ciblent des médicaments administrés par voie parentérale. Les trois principales classes thérapeutiques des médicaments en rupture sont les médicaments du système nerveux central (22,4 %), les anti-infectieux (12,2 %) et les médicaments cardiovasculaires (12,2 %). Cette étude descriptive confirme un nombre croissant de publications entourant les pénuries de médicaments. Il s’agit d’une problématique internationale qui touche la plupart des classes thérapeutiques. Bien qu’il s’agisse de données canadiennes, il apparaît utile de diffuser ce type de données afin de favoriser la recherche évaluative entourant la description et l’évaluation des retombées associées aux pénuries de médicaments. Il ne faut pas banaliser les pénuries de médicaments dans nos pratiques quotidiennes. Cette problématique concerne tous les professionnels de santé, il est important de les sensibiliser au risque d’erreur associé à ces ruptures.

2017 Indisponibilité des médicaments Pharmacie

En savoir plus

Se connecter
S'abonner