Promouvoir la sécurité incendie

Auteurs: Jean-François Gravié 1, Hervé Bouaziz 2


Affiliations :

  • 1 - Chirurgie digestive, Clinique Saint Jean Languedoc, 20, route de Revel, 31077 Toulouse cedex
  • 2 - Anesthésie-réanimation, Centre hospitalier régional universitaire Nancy

Auteur principal : Jean-François Gravié - Chirurgie digestive, Clinique Saint Jean Languedoc, 20, route de Revel, 31077 Toulouse cedex - Email : gravie.jf@wanadoo.fr

Résumé

Le bloc opératoire est une zone particulièrement à risque d’incendie exposant en premier le patient car sont toujours présents les trois facteurs constitutifs d’un départ de feu ; un combustible, un comburant et une source de chaleur. Mais ce risque est mal évalué en l’absence d’une base de données nationale d’événements indésirables graves. Cependant l’exploitation récente des données de la base de retour d’expérience des événements indésirables associés aux soins de l’accréditation des médecins souligne qu’il est bien réel et certainement plus fréquent que l’on ne pourrait l’imaginer. En l’absence de mesures de prévention ou de récupération rapide par les professionnels, les conséquences pour le patient peuvent être graves. Plusieurs enquêtes réalisées par des organismes de gestion des risques représentant anesthésistes et chirurgiens révélaient une méconnaissance des mesures de prévention et plus généralement un défaut de connaissance et de formation à l’utilisation des sources d’énergie au bloc opératoire. Il paraît donc nécessaire de promouvoir la sécurité incendie par des actions d’information et de formation auprès des acteurs du bloc opératoire pour réduire l’incidence et les conséquences éventuelles d’un départ de feu.

2016 Action de formation Bloc opératoire Incendie Recommandations

En savoir plus

Se connecter
S'abonner