Sécurisation de l’administration des médicaments en psychiatrie : la tâche unique est-elle une solution ?

Safe drug administration in psychiatry: does the solution lie with single-tasking?

Auteurs: Sabine Motyka 1, Dominique Marchand 2, Nathalie Zavaroni 2, Céline Deygas 3, Frédéric Grain 1, Isabelle Roblin 1


Affiliations :

  • 1 - Service pharmacie – CH Drôme Vivarais – Domaines des Rebatières – 26760 Montéléger – France
  • 2 - Service Laurencin – Centre hospitalier (CH) Drôme Vivarais – France
  • 3 - Service qualité et gestion des risques – Centre hospitalier (CH) Drôme Vivarais – France

Auteur principal : Sabine Motyka - Service pharmacie – CH Drôme Vivarais – Domaines des Rebatières – 26760 Montéléger – France - Email : sabine.motyka@ch-dromevivarais.fr

Résumé

Introduction. L’administration des médicaments est une étape critique de la prise en charge médicamenteuse (PECM). La réduction des interruptions des tâches (IT) est donc un enjeu sécuritaire. Ainsi un protocole, dit de la tâche unique, a été mis en place dans une de nos unités de soins psychiatriques. Les objectifs de ce travail étaient d’établir un état des lieux des IT dans cette unité de soins et d’y évaluer l’impact de la tâche unique. Matériels et méthode. La tâche unique combine plusieurs méthodes visant à réduire les IT lors de l’administration des médicaments. Une étude prospective a été menée en deux périodes successives : 12 jours avant et 11 jours après la mise en place de la tâche unique. Durant celles-ci, un formulaire permettant de comptabiliser et de caractériser les IT a été rempli. Un mois après, un questionnaire de satisfaction a été complété par les infirmiers. Résultats. Au total, 100 IT ont été notifiées, dont 84 en première période. Au cours de cette dernière, le patient a été identifié comme première source d’IT. Entre les deux périodes, le nombre d’IT a été réduit par 5. D'après le questionnaire de satisfaction, 7 infirmiers sur 10 étaient satisfaits de la mise en place de la tâche unique. Conclusion. Cette étude a permis d’identifier le patient comme première source d’IT dans notre établissement. De plus, elle démontre l’impact positif de la tâche unique en matière de réduction des IT et de satisfaction des soignants, ce qui en fait un outil de sécurisation de la PECM en établissement psychiatrique.

2019 Changement de Comportement Circuit du médicament Protocole Psychiatrie Sécurité du Patient

Summary

Introduction. Drug administration is a critical stage of pharmaceutical care. The reduction of task interruptions (TIs) is therefore a major safety concern, which led us to design a “single-tasking protocol” and implement it in one of our psychiatric care units. Our objectives were to establish a baseline for the occurrence of task interruptions in this unit and assess the impact of single-tasking. Materials and methods. Single-tasking combines several methods, all aimed at reducing TI occurrence during drug administration. Our prospective study covered two successive periods in time: the 12 days preceding and the 11 days following the initiation of single-tasking. ITs occurring during these periods were documented on a specific form. One month later, a satisfaction questionnaire was completed by the nurses. Results. In all, 100 TIs were reported, including 84 during the first period of time. During the latter, the main source of TIs identified was the patient himself. There was a fivefold drop in the number of TIs between both periods. According to the satisfaction questionnaires, 7 in 10 nurses were satisfied with the implementation of single-tasking. Conclusions. This study enabled us to identify the patient as being the main source of TI in our facility. It demonstrated the positive impact of single-tasking in terms of TI reduction and staff satisfaction. Single-tasking is therefore a useful tool for safer drug care in psychiatry units.

Behaviour change Medication system Patient safety Protocol Psychiatrics Task interruption

En savoir plus

Se connecter
S'abonner