Sous-déclaration des incidents transfusionnels : étude pilote

Résumé

La déclaration des incidents transfusionnels est obligatoire en France. On observe cependant sur le terrain une pratique non homogène, qui se traduit par une grande variabilité du taux de déclaration dans les bilans nationaux. Une mesure de cette sous-déclaration a été imaginée en calculant un taux attendu de déclaration par type de produit sanguin à partir des taux observés les plus élevés des sites transfusionnels d'une interrégion. Calculée par type de produit sanguin, la sous-déclaration globale s'établissait à 25 %, portant de manière égale sur les concentrés de globules rouges et de plaquettes. La méthode déclinée par type d'établissement de soins révèle que les établissements privés ont une sous-déclaration de 50 % versus 20 % pour les publics. Il est probable que les moyens alloués à l'hémovigilance soient en lien avec le taux de sous-déclaration. La méthode peut être appliquée à l'échelon des unités de soins pour mieux lutter contre l'oubli ou la lassitude dans la déclaration des incidents transfusionnels.

2006 Étude d'Évaluation Evènement indésirable médicamenteux Incident Transfusion sanguine Vigilance sanitaire

En savoir plus

Se connecter
S'abonner