Excellence excreta ? Autodiagnostic à l’usage des établissements de santé et médicosociaux

La lutte contre les bactéries multirésistantes (BMR) aux antibiotiques (notamment les entérobactéries productrices de β-lactamases à spectre étendu) et les bactéries hautement résistantes émergentes (BHRE), telles que les entérobactéries productrices de carbapénèmases et les entérocoques résistants à la vancomycine, est une priorité sanitaire nationale et internationale. Par ailleurs, les épidémies récurrentes à Clostridium difficile nécessitent des mesures de contrôle rigoureuses. De par leur réservoir digestif, ces germes ont un potentiel de diffusion très important dans l’environnement des patients. La limitation de leur émergence et le contrôle de leur transmission croisée reposent sur le trépied : bon usage des antibiotiques, respect des précautions standard dont l’hygiène des mains (friction par produit hydroalcoolique, précédée d’un lavage des mains pour C. difficile) et gestion extrêmement rigoureuse des excreta au quotidien.
Objectif. Cet outil diagnostique permet à une ou plusieurs unités de soins ou secteurs de faire un état des lieux des équipements, de l’organisation et des pratiques mises en place pour la gestion des excreta, afin d’identifier des axes d’amélioration. Cette évaluation n’a pas vocation à établir une mesure individuelle des pratiques des professionnels de santé.

Guide d’utilisation et fiches de recueil accessibles à : http://cclin-sudest.chu-lyon.fr/Audit/excreta/guide.pdf