IAS : expérimentation du nouvel indicateur de qualité et de sécurité des soins : « Suivi de la vaccination antigrippale du personnel hospitalier »

Contexte

Très contagieuse, la grippe peut entraîner des épidémies nosocomiales tant parmi les soignants que chez les patients. La vaccination des personnels peut limiter la dissémination du virus : des études ont montré la réduction de la mortalité des personnes âgées, en période d’épidémie, dans les collectivités où les personnels étaient activement vaccinés.

En milieu de soins, la prévention repose en priorité sur la vaccination antigrippale des patients fragiles et des personnels en contact avec eux. Bien que prévue par l’article L. 3111-4 comme une obligation vaccinale pour les professionnels de santé, l’obligation vaccinale contre la grippe a été suspendue par le décret n° 2006-1260 du 14 octobre 2006. Elle demeure toutefois fortement recommandée pour les professionnels concernés, en particulier pour les protéger et protéger les patients vulnérables. Au final, la couverture vaccinale des professionnels de santé reste insuffisante : 35% (Enquête Santé Publique France, 2019).

En 2018, la HAS a entamé la refonte des indicateurs de qualité et de sécurité des soins relatifs aux infections associées aux soins et a initié le développement d’un indicateur sur la vaccination antigrippale avec un groupe d’experts.

Une première phase d’expérimentation permettant d’aborder la pertinence et la faisabilité de l’indicateur envisagé s’est déroulée au deuxième trimestre 2019 sur un panel restreint d’établissements de santé.

Descriptif de l’indicateur envisagé « Suivi de la vaccination antigrippale du personnel hospitalier »

L’indicateur envisagé exprime le taux de personnel hospitalier vacciné contre la grippe parmi l’ensemble du personnel hospitalier exerçant au sein de l’établissement de santé à un temps t.

Son objectif est d’améliorer la maitrise de la transmission nosocomiale de la grippe et de réduire l’exposition potentielle aux antibiotiques car prévenir la grippe c’est aussi prévenir l’utilisation d’antibiotiques pour soigner les grippes surinfectées.

La population concernée est le personnel de l’hôpital recensé par la statistique annuelle des établissements de santé (SAE).

https://www.has-sante.fr/jcms/p_3215707/fr/iqss-2021-ias-experimentation-du-nouvel-indicateur-de-qualite-et-de-securite-des-soins-sur-le-theme-des-infections-associees-aux-soins-suivi-de-la-vaccination-antigrippale-du-personnel-hospitalier