Qualité et sécurité du télésoin : critères d’éligibilité et bonnes pratiques pour la mise en œuvre

Pour faciliter l’accès aux soins, la loi a intégré en 2019 une nouvelle modalité d’exercice à distance des pharmaciens et des paramédicaux : le télésoin. La Haute Autorité de santé (HAS) a publié (mise en ligne le 18 mars 2021) à l’attention des professionnels concernés les critères d’éligibilité au télésoin et des recommandations pour son bon usage, sa qualité et sa sécurité. L’objectif : rendre ces soins à distance accessibles à tous et faciliter leur déploiement sécurisé.

Complémentaire de la télémédecine réservée aux professionnels médicaux, le télésoin se définit comme « une forme de pratique de soins à distance utilisant les technologies de l’information et de la communication. Il met en rapport un patient avec un ou plusieurs pharmaciens ou auxiliaires médicaux dans l’exercice de leurs compétences prévues au présent code ». Il concerne ainsi dix-huit corps de métiers : les audioprothésistes, diététiciens, épithésistes, ergothérapeutes, infirmiers, manipulateurs d’électroradiologie médicale, masseurs-kinésithérapeutes, ocularistes, opticiens-lunetiers, orthopédistes-orthésistes, orthophonistes, orthoprothésistes, orthoptistes, pédicures-podologues, pharmaciens, podo-orthésistes, psychomotriciens et techniciens de laboratoire médical.

Le télésoin a été autorisé de façon dérogatoire au début de l’épidémie de Covid-19 pour près de la moitié des professions. La Haute Autorité de santé (HAS) a depuis élaboré deux fiches destinées aux professionnels de santé, véritables « modes d’emploi », pour garantir le bon usage, la qualité et la sécurité des actes de télésoin : l’une sur les critères d’éligibilité à vérifier en amont de la réalisation d’un soin à distance, l’autre sur les recommandations pour assurer la qualité de cet acte, à chaque étape de la prise en charge.

https://www.has-sante.fr/jcms/p_3240878/fr/qualite-et-securite-du-telesoin-criteres-d-eligibilite-et-bonnes-pratiques-pour-la-mise-en-oeuvre