Virage ambulatoire : pour un développement sécurisé

Les soins ambulatoires sont ceux communément dispensés par la médecine de ville, alors que la chirurgie ambulatoire est pratiquée en établissement de santé. Le virage ambulatoire, qui devrait stricto sensu conduire à un transfert de l’hôpital vers la ville, recouvre aussi le transfert d’activité intrahospitalière du conventionnel vers le secteur ambulatoire hospitalier (hôpitaux de jour, consultations).

Le HCSP envisage les modalités de ce virage ambulatoire, axe de la politique de la stratégie nationale de santé et de « Ma santé 2022 », permettant d’en assurer un développement garantissant la sécurité des patients et n’aggravant pas les inégalités sociales et territoriales de santé, voire d’être une opportunité pour les réduire.

Sur la base d’auditions d’acteurs clés impliqués dans le développement du virage ambulatoire, d’une revue de la littérature, d’une enquête usagers diffusée avec l’appui de France Assos Santé, d’une analyse des données du Programme de médicalisation des systèmes d’information (PMSI) pour la médecine ambulatoire hospitalière, et d’une enquête qualitative auprès de structures de chirurgie ou de médecine ambulatoire, le HCSP établit des préconisations. Les 31 préconisations comprennent le besoin de clarification sémantique et de définitions, 6 préconisations sur la chirurgie ambulatoire, 9 pour la médecine ambulatoire, 11 communes à la médecine et la chirurgie ambulatoire et 3 en lien avec la crise du Covid-19.

https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=1078