Mise en évidence d’une circulation précoce du Sars-CoV-2 en France : résultats de la cohorte en population « Constances »

Dans notre étude, 6 020 échantillons avaient été collectés entre novembre 2019 et janvier 2020. Parmi ceux-ci, 13 étaient positifs en Elisa et confirmés en séroneutralisation. Même en supposant qu’une partie de ces participants avec des résultats positifs en séroneutralisation soient des « faux positifs », on peut néanmoins considérer qu’environ 1/1 000 adulte en France pourrait avoir « rencontré » le virus avant fin janvier 2020. Dans un tel scénario extrapolé à la population adulte en France (environ 50 millions de sujets), environ 50 000 personnes pourraient avoir été infectées fin janvier au moment où les premiers cas d’importation ont été officiellement rapportés sur le territoire français.

Carrat F, Figoni J, Henny J, et al. Evidence of early circulation of Sars-CoV-2 in France: findings from the population-based “Constances” cohort. Eur J Epidemiol 36, 219–222 (2021). Doi : 10.1007/s10654-020-00716-2.