Administration de la vancomycine associée à une céphalosporine en antibioprophylaxie chirurgicale : un défi logistique

Administration of vancomycin in combination with a cephalosporin in surgical antimicrobial prophylaxis: a logistical challenge

Américo Agostinho

Américo Agostinho

Service prévention et contrôle de l’infection – Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) – Rue Gabrielle-Perret-Gentil 4 – 1211 Genève 14 – Suisse Autres articles de l'auteur dans Hygiènes Articles dans PubMeb
Dominique Vala

Dominique Vala

Service de chirurgie cardiovasculaire – Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) – Genève – Suisse Autres articles de l'auteur dans Hygiènes Articles dans PubMeb
Renato Gondar

Renato Gondar

Service de neurochirurgie – Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) – Genève – Suisse Autres articles de l'auteur dans Hygiènes Articles dans PubMeb
Henrique Alves

Henrique Alves

Service prévention et contrôle de l’infection – Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) – Genève – Suisse Autres articles de l'auteur dans Hygiènes Articles dans PubMeb
Christoph Huber

Christoph Huber

Service de chirurgie cardiovasculaire – Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) – Genève – Suisse Autres articles de l'auteur dans Hygiènes Articles dans PubMeb
Martin Tramèr

Martin Tramèr

Service d’anesthésiologie – Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) – Genève – Suisse Autres articles de l'auteur dans Hygiènes Articles dans PubMeb
Stephan Harbarth

Stephan Harbarth

Service prévention et contrôle de l’infection – Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) – Genève – Suisse Autres articles de l'auteur dans Hygiènes Articles dans PubMeb
Américo Agostinho
,
Dominique Vala
,
Renato Gondar
,
Henrique Alves
,
Christoph Huber
,
Martin Tramèr
,
Stephan Harbarth

Administration de la vancomycine associée à une céphalosporine en antibioprophylaxie chirurgicale : un défi logistique

Figures

Résumé

Contexte. L’administration d’une double antibioprophylaxie préopératoire (vancomycine associée à une céphalosporine) à des patients à haut risque d’infection du site opératoire (ISO) à Staphylococcus à coagulase négative résistant à la méticilline impose un cadre organisationnel. Objectif. Évaluation de l’administration de la double antibioprophylaxie et identification de facteurs contribuant au non-respect des recommandations institutionnelles. Méthode. Étude rétrospective sur 6 mois menée aux Hôpitaux universitaires de Genève, sur deux cohortes distinctes : patients soumis à une chirurgie cardiaque complexe à haut risque d’ISO et patients opérés d’une cranioplastie, avec administration intégrale de la double antibioprophylaxie au bloc opératoire. Résultats. L’administration pré-opératoire de l’un des antimicrobiens a été oubliée pour 20% à 30% des 30 patients inclus (23,3% pour la vancomycine, 36,7% pour la céfazoline), il n’y a pas eu d’ajustement de la dose par rapport au surpoids du patient dans près de 50% des cas pour au moins un antimicrobien (53,3% pour la vancomycine, 43,3% pour la céfazoline), ni de respect du délai de biodisponibilité (46,7% pour la vancomycine, 53,3% pour la céfazoline). La deuxième dose intra-opératoire de céphalosporine n’a pas été injectée à 63,3% des patients alors qu’elle était indiquée. L’administration de la double antibioprophylaxie a été parfaitement réalisée pour seulement 3 patients (10%). Conclusion. La conformité de l’administration de la double antibioprophylaxie pré-opératoire aux recommandations (internes) dans ces situations à haut risque d’ISO est insuffisante. Afin d’optimiser les bénéfices de la double antibioprophylaxie pré-opératoire, nous recommandons que la vancomycine soit administrée dans l’unité de soins et la céphalosporine au bloc opératoire.

Mots clés: Antibioprophylaxie - Chirurgie - Infection site opératoire

Abstract

Background. The recommendation for preoperative dual antibiotic prophylaxis - vancomycin combined with a cephalosporin, in patients at high risk of surgical site infection (SSI) by methicilin- resistant coagulase-negative staphylococci requires an organizational framework. Objective. Evaluation of the administration of dual antibiotic prophylaxis and identification of factors leading to non-compliance with institutional recommendations. Methods. A 6-month retrospective study was conducted at the Geneva University Hospitals on two distinct cohorts: patients undergoing complex cardiac surgery at high risk of SSI and patients undergoing cranioplasty, with administration of dual antibiotic prophylaxis in the operating room. Results. Among the 30 patients included, preoperative administration of one of the antimicrobials was omitted in 20-30% of patients (23.3% for vancomycin, 36.7% for cefazolin), there was no dose adjustment based on patient weight in about 50% of administrations for at least one of the antimicrobials (53.3% for vancomycin, 43.3% for cefazolin) and non-adherence to the recommended interval for bioavailability (46.7% for vancomycin, 53.3% for cefazolin). In 63.3% of patients, the second intraoperative dose of the cephalosporin was forgotten despite being indicated. Administration of dual antibiotic prophylaxis was perfectly adequate in only 3 patients (10%). Conclusion. The accuracy of dual antibiotic prophylaxis administration in these situations at high SSI risk is suboptimal. In order to optimize the benefits of dual antibiotic prophylaxis, we recommend that vancomycin be administered on the ward and the cephalosporin in the operating room.

Keywords: Antibiotic prophylaxis - Surgery - Surgical site infection

Article

Copyright : Health & Co© 2022.