Évaluation de protocoles d’antisepsie cutanée ex vivo sur la peau de porc

Assessment of the ex vivo skin antisepsis procedures on pig skin

Jérôme Santasouk

Jérôme Santasouk

Service d’hygiène hospitalière – Équipe opérationnelle d’hygiène – Centre hospitalier – 64, avenue du Professeur-René-Leriche – 67504 Haguenau Cedex – France Autres articles de l'auteur dans Hygiènes Articles dans PubMeb
Tania Fersing

Tania Fersing

Service d’hygiène hospitalière – Équipe opérationnelle d’hygiène – Centre hospitalier – 64, avenue du Professeur-René-Leriche – 67504 Haguenau Cedex – France Autres articles de l'auteur dans Hygiènes Articles dans PubMeb
Sandrine Burger

Sandrine Burger

Service d’hygiène hospitalière – Équipe opérationnelle d’hygiène – Centre hospitalier – 64, avenue du Professeur-René-Leriche – 67504 Haguenau Cedex – France Autres articles de l'auteur dans Hygiènes Articles dans PubMeb
Olivier Meunier

Olivier Meunier

Service d’hygiène hospitalière – Équipe opérationnelle d’hygiène – Centre hospitalier – 64, avenue du Professeur-René-Leriche – 67504 Haguenau Cedex – France Autres articles de l'auteur dans Hygiènes Articles dans PubMeb
Jérôme Santasouk
,
Tania Fersing
,
Sandrine Burger
,
Olivier Meunier

Évaluation de protocoles d’antisepsie cutanée ex vivo sur la peau de porc

Figures

Résumé

Introduction. L’activité in vivo des antiseptiques diffère de celle in vitro. Nous proposons de réaliser sept procédures d’antisepsie sur des lambeaux de peau de porc pour comparer l’efficacité de procédures incluant une détersion cutanée à celles sans détersion, et comparer l’efficacité d’antiseptiques commercialisés sous des formes différentes. Méthode. Chaque procédure d’antisepsie est appliquée sur trois lambeaux de peau de porc, chacun comprenant une zone témoin distincte de la zone d’antisepsie qui permet d’estimer la charge bactérienne initiale. Chaque antiseptique est appliqué selon la technique « d’aller-retour » ; les prélèvements sur les zones témoin et d’antisepsie sont réalisés par empreintes gélosées ; les milieux de culture sont incubés 24 heures à 30 °C. Les colonies bactériennes formées y sont ensuite dénombrées et les réductions de charge bactérienne (antisepsie versus témoin) sont comparées d’une procédure à l’autre. Résultats. La solution unidose de chlorhexidine à 2% et d’alcool isopropylique à 70%, avec ou sans le dispositif d’application cutanée, permet une diminution moyenne de la charge bactérienne initiale de 2,3 log et de 2,5 log. La solution multidose de chlorhexidine à 2% et d’alcool isopropylique à 70% permet une diminution moyenne de 3,1 log. Cette diminution est plus importante que pour les procédures incluant une phase de détersion et que celles recourant à des antiseptiques iodés. Discussion/Conclusion. Suite à ces résultats, il est envisagé de remplacer, dans les services de soins, l’antiseptique à base de chlorhexidine à 0,25%, benzalkonium à 0,025% et alcool benzylique à 4% par les produits ayant la plus forte activité selon notre procédure d’essais.

Mots clés: Comparaison - Antiseptie cutanée [Prévention] - Antisepsie - Désinfection - Antisepsie cutanée - Culture

Abstract

Introduction. There is a gap between the in vitro antiseptic activity and the in vivo. This is why we suggested to assess antisepsis procedures on pig skin in order to compare the results between antisepsis procedures which include a prior scrubbing step and procedures without a scrubbing step. Method. Each procedure is tested on three pig skin flaps using the back-and-forth application technique. Each flap includes one control area which enables to estimate the initial bacterial load. The control area and the antisepsis area are collected on separated areas of the same flap with contact plates which are incubated at 30°C for 24h. Then, the bacterial colonies are counted. Results. The single-dose of the 2% chlorhexidin and 70% isopropylic alcohol solution (Product C) gives correct results, with or without the skin applicator; the initial bacterial load decreases from 2.3 to 2.5 log on average. The multidose of the 2% chlorhexidin and 70% isopropylic alcohol solution also provides correct results; the initial bacterial load decreases from 3.1 log. The results are better with the product G than with iodin antiseptics and with the procedures which includes a scrubbing step. Discussion/Conclusion. In view of these results, the antispetic solution containing 0.25% chlorhexidin, 0.025% benzalkonium and 4% benzylic alcohol (Product A) will be replaced by the ones that provides the highest antiseptic activity in our procedures.

Keywords: Comparison - Skin antisepsis - Antisepsis - Disinfection - - Culture

Article

Copyright : © Health & Co 2021.