Évaluation microbiologique d’un dispositif à rayonnement ultraviolet de courte longueur d’onde pulsé

Evaluation of the microbiological efficacy of a pulsed UV-C device

Killian Le Neindre

Killian Le Neindre

Laboratoire de microbiologie de l’environnement | Unité de prévention du risque infectieux (Upri)
Centre hospitalier universitaire (CHU) Saint-Antoine – Groupe hospitalier Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) Sorbonne Université– 184, rue du Faubourg-Saint-Antoine – 75012 Paris – France
Autres articles de l'auteur dans Hygiènes Articles dans PubMeb
Antoine Deslandes

Antoine Deslandes

Unité de prévention du risque infectieux (Upri) - Centre hospitalier universitaire (CHU) Saint-Antoine – Groupe hospitalier Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) Sorbonne Université – Paris – France Autres articles de l'auteur dans Hygiènes Articles dans PubMeb
Hélène Faury

Hélène Faury

Unité de prévention du risque infectieux (Upri) - Centre hospitalier universitaire (CHU) Saint-Antoine – Groupe hospitalier Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) Sorbonne Université – Paris – France Autres articles de l'auteur dans Hygiènes Articles dans PubMeb
Rabab Syed Zaidi

Rabab Syed Zaidi

Laboratoire Clostridioides difficile associé au Centre national de référence des bactéries anaérobies et du botulisme Autres articles de l'auteur dans Hygiènes Articles dans PubMeb
Marie Dufresne

Marie Dufresne

Unité de prévention du risque infectieux (Upri) - Centre hospitalier universitaire (CHU) Saint-Antoine – Groupe hospitalier Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) Sorbonne Université – Paris – France Autres articles de l'auteur dans Hygiènes Articles dans PubMeb
Frédéric Barbut

Frédéric Barbut

Laboratoire de microbiologie de l’environnement | Laboratoire Clostridioides difficile associé au Centre national de référence des bactéries anaérobies et du botulisme | Unité de prévention du risque infectieux (Upri)
Centre hospitalier universitaire (CHU) Saint-Antoine – Groupe hospitalier Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) Sorbonne Université – Paris – France
Autres articles de l'auteur dans Hygiènes Articles dans PubMeb
Killian Le Neindre
,
Antoine Deslandes
,
Hélène Faury
,
Rabab Syed Zaidi
,
Marie Dufresne
,
Frédéric Barbut

Évaluation microbiologique d’un dispositif à rayonnement ultraviolet de courte longueur d’onde pulsé

Figures

Résumé

Contexte et objectif. De nombreux dispositifs de désinfection par ultraviolet (UV) sont récemment apparus sur le marché. Néanmoins, peu d’études sur leur efficacité en milieu hospitalier ont été menées en France. L’objectif était d’évaluer l’activité bactéricide d’un dispositif émettant un rayonnement UV-C pulsé sur des bactéries multirésistantes aux antibiotiques et sur des spores bactériennes. Méthodes. Cette évaluation a été réalisée par exposition directe aux UV-C de géloses ensemencées et par la méthode des porte-germes disposés dans des chambres et bureaux inoccupés. L’activité a été évaluée vis-à-vis de 4 souches : Citrobacter freundii producteur de carbapénémases de type OXA-48 (EPC), Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM), Enterococcus fæcium résistant à la vancomycine de génotype vanA (ERV) et Clostridioides difficile (spores). L’activité bactéricide a été exprimée sous forme de réduction bactérienne (log10) de l’inoculum initial. Résultats. Sur les positions les plus exposées, le dispositif UV-C permet d’atteindre une réduction bactérienne de plus de 5 log10 des souches d’EPC, SARM et ERV par la méthode d’exposition directe des géloses. Par la méthode des porte-germes, la réduction n’atteint que 3 log10 en optimisant le positionnement du dispositif lors de la procédure de désinfection. L’effet sporicide sur C. difficile reste limité avec une réduction bactérienne de moins d’1 log10 avec les deux méthodes. Nos résultats ont mis en évidence que l’activité bactéricide dépend de la position du dispositif vis-à-vis des surfaces exposées. Conclusion. L’activité bactéricide du dispositif est satisfaisante sur les bactéries multirésistantes mais plus limitée sur les spores de C. difficile.

Mots clés: Environnement - Bionettoyage - Désinfection - Bactérie multi-résistante

Abstract

Context and aim. Many ultraviolet-based disinfection devices were recently introduced on the market. Nevertheless, few studies have evaluated their efficacy in France. This study aims to evaluate the microbiological efficacy of pulsed UV-C device against multi-drug resistant and spore-forming bacteria. Methods. This evaluation was performed by direct UV-C exposition of inoculated plates and inoculated germ-carrier placed in different positions in unoccupied hospital rooms/offices. This activity was measured on 4 bacterial stains: OXA-48 producing Citrobacter freundii type (CPE), Meticillin-resistant Staphylococcus aureus (MRSA), Vancomycin-resistant Enterococcus fæcium encoding vanA gene (VRE) and Clostridioides difficile spores. The bactericidal activity was calculated by bacterial reduction (log10 expression) of the initial inoculum. Results. On the most exposed position, the bacterial reduction of CPE, MRSA and VRE strains reached more than 5 log10 by direct exposition of inoculated plates method. By germ-carrier method, the microbial reduction of CPE strain only reached 3 log10 despite optimization of UV-C device position during disinfection procedure. The sporicidal activity on C. difficile was less than 1 log10 with both methods. Our results indicated that the distance from UV-C light was critical and strongly influence the bacterial reduction. Conclusion. The UV-C device displayed a bactericidal activity on multi-drug resistant bacteria; however its activity was limited on C. difficile spores.

Keywords: Environment - Biocleaning - Disinfection - Multi-drug resistant bacteria

Article

Copyright : © Health & Co 2022.