Surveillance des complications associées aux midlines avec prolongateur intégré

Monitoring of complications associated with extended dwell midline catheters

Alexandra Allaire

Alexandra Allaire

Unité de prévention et de contrôle du risque infectieux – Centre hospitalier Mémorial France États-Unis – 715, rue Henri-Dunant – 50000 Saint-Lô – France Autres articles de l'auteur dans Hygiènes Articles dans PubMeb
Stéphanie Leroty

Stéphanie Leroty

Unité de prévention et de contrôle du risque infectieux – Centre hospitalier Mémorial France États-Unis de Saint-Lô et centre hospitalier de Coutances – France Autres articles de l'auteur dans Hygiènes Articles dans PubMeb
Yoann Bourrée

Yoann Bourrée

Unité de prévention et de contrôle du risque infectieux – Centre hospitalier Mémorial France États-Unis de Saint-Lô et centre hospitalier de Coutances – France Autres articles de l'auteur dans Hygiènes Articles dans PubMeb
Mélanie Lambert

Mélanie Lambert

Unité de prévention et de contrôle du risque infectieux – Centre hospitalier Mémorial France États-Unis de Saint-Lô et centre hospitalier de Coutances – France Autres articles de l'auteur dans Hygiènes Articles dans PubMeb
Alexandra Allaire
,
Stéphanie Leroty
,
Yoann Bourrée
,
Mélanie Lambert

Surveillance des complications associées aux midlines avec prolongateur intégré

Figures

Résumé

Contexte et objectifs. Le nombre de signalements d’événements indésirables liés aux cathéters midlines a augmenté depuis 2018 à l’hôpital de Saint-Lô, et une surveillance annuelle a été mise en place. Matériel et méthodes. Les midlines sont posés par les anesthésistes en salle de réveil. Le planning du bloc opératoire a permis d’établir la liste des patients inclus dans l’étude via leurs dossiers informatisés. Le suivi a été réalisé de janvier 2019 à juin 2021 inclus. Résultats. 185, 195 et 191 midlines ont été suivis, respectivement en 2019, 2020 et 2021. L’indication majoritaire est le mauvais capital veineux et l’antibiothérapie. Les complications relevées comprennent par fréquence décroissante les déplacements, obstructions, infections bactériémiques, saignements, thromboses, infections locales, extravasations et hématomes. Le taux d’incidence des infections bactériémiques a évolué de 1,74 pour 1 000 jours-cathéter en 2019 à 1,38 en 2020 puis 0,79 en 2021. La surveillance doit être poursuivie pour confirmer la baisse des infections liées aux midlines. La nutrition parentérale est un facteur de risque possible. Des actions d’amélioration ont été menées : formations, révision de protocole, achat de nouveaux matériels… Conclusion. Le taux de complications liées aux midlines n’est pas négligeable. C’est pourquoi une sensibilisation des personnels infirmiers a été effectuée à l’antisepsie et au rinçage pulsé, et des praticiens et internes aux indications et à la durée de pose des midlines. Le protocole a par ailleurs été révisé et diffusé suite aux recommandations de 2019. Cette surveillance épidémiologique confirme l’importance de l’évaluation des pratiques et de l’accompagnement de toute mise en place de nouveaux dispositifs et protocoles.

Mots clés: Infection du cathéter - Cathéter périphérique - Surveillance des infections

Abstract

Background and objectives. The number of midline catheters related adverse-events has risen since 2018 in Saint-Lô hospital and a yearly surveillance has been set up. Material and methods. Midline catheters arre implanted by anaesthetists in a recovery room. The list of patients included in the study was drawn up using the operating theatre schedule, found in the digital patient files. Follow-up was undertaken from january 2019 to june 2021. Findings. Follow-up concerned 185, 195 and 191 midline catheters, respectively monitored in 2019, 2020 and 2021. The main indications are poor venous access and antibiotic therapy. Reported complications included, by order of frequency: displacements, obstructions, bacterial infection, haemorrhaging, thromboses, local infection, extravasation, haematomas. Concerning bacterial infection, the incidence rate progressed from 1.74 per 1,000 catheter-days in 2019 to 1.38 in 2020 and 0.79 in 2021. Surveillance should be continued to confirm the reduction of midline-catheter related infection. Another potential risk factor is parenteral nutrition. Improvement processes have been implemented: training, protocol revision use of new equipment... Conclusions. The rate of complications related to midline catheters is non-negligible. This led to the initiation of an awareness-raising campaign targeting nursing staff concerning antisepsis and pulsatile flushing and practitioners and housemen regarding indications and duration of midline insertion. Following the 2019 recommendations, a revised protocol was distributed. This epidemiological surveillance definitely confirms the importance of evaluating field practises and supporting the implementation of new protocols and devices.

Keywords: Infection by catheter - Peripheral catheter - Infection surveillance

Article

Copyright : © Health & Co 2022.